La période de volontariat sera donc prolongée jusqu’à fin mai, ce qui lui confère une durée beaucoup plus raisonnable et laisse davantage de temps aux salariés pour se positionner. C’est aussi plus conforme à ce qui se pratique habituellement. Le délai initial n’était non seulement pas raisonnable mais choquant et nos experts nous avaient vivement dissuadés de le cautionner.

Nous sommes satisfaits d’avoir été entendus mais n’aurait-il pas été plus simple de convenir de ce délai dès le début ?

Malgré tout, ne boudons pas notre maigre satisfaction et cette modeste avancée confirme l’adage bien connu qui affirme que « qui ne demande rien, n’obtient rien ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici