Alors que le CCE Adecco se réunit ce lundi 8 juin et pas forcément pour de bonnes nouvelles, une étude menée par Adecco ne donne pas non plus dans l’optimisme. En voici quelques extraits.
« Si les entreprises tentent toujours de surmonter la crise en recourant au chômage partiel, elles sont aussi de plus en plus nombreuses à envisager désormais des réductions d’effectif. Selon une étude d’Adecco, 40% des firmes suisses prévoient des licenciements les douze prochains mois.

Près du tiers des 500 sociétés interrogées escomptent introduire des mesures de chômage partiel, ressort-il de l' »Index d’aptitudes démographiques » (IAD) de l’institut Adecco présenté jeudi à Zurich. Depuis le début de l’année, elles sont 20% à avoir déjà eu recours aux réductions d’horaires.

Dans le même temps, près du quart des entreprises sondées ont prononcé des licenciements en raison de la récession. Pour l’heure, les employeurs réagissent « mollement » à la crise dans le cadre de leur gestion du personnel: 53% d’entre eux ont ordonné la suppression des heures supplémentaires et 49% ont gelé les nouvelles embauches.

Dans un délai d’un an, presque deux tiers des entreprises renonceront à engager du personnel. Dans l’industrie, 55% des firmes interrogées planifient des licenciements, contre 32% dans le commerce et 20% dans les services.
(…)
Evoquant la multiplication prévue des licenciements, les auteurs de l’étude mettent toutefois les employeurs en garde. « Lorsque la situation économique le permet, les entreprises doivent conserver leurs employés », a affirmé Wolfgang Clement, directeur de l’Institut Adecco et ex-ministre allemand de l’économie et du travail.

Selon le patron d’Adecco Suisse, Michael Agoras, il est plus facile juridiquement de procéder à des licenciements en Suisse qu’en Allemagne ou en France. « Mais lorsque la reprise interviendra, soit au plus tard début 2011, les spécialistes viendront à manquer si les entreprises licencient actuellement trop de gens. » « 

Source : Romandie News

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici