Nous avons suffisamment dit et écrit, notamment sur ce blog, ce qu’il fallait penser de la plupart des candidatures d' »indépendants » pour qu’il ne soit pas nécessaire d’y revenir.
François Davy nous a d’ailleurs bien involontairement donné raison en sollicitant des candidatures « indépendantes » lors de ses passages en région et particulièrement en DR Grand Nord.
Mais le comble vient d’être atteint lors de la réunion de rentrée de la DR 35 qui se déroulait fort opportunément le 14 septembre, veille de l’ouverture du vote par internet pour le deuxième tour des élections professionnelles. Hasard du calendrier ?
A la demande du directeur régional, Pierre Lombard, et en présence du directeur général opérationnel de la DGO Ouest-Nord, les trois candidates « indépendantes » ont été appelées à monter sur le podium et à se présenter pour ensuite appeler à voter pour elles et leur programme. Puis elles ont distribué un tract à chaque participant.
De nombreux salariés nous ont fait part de leur indignation face à ce véritable coup de force et cette iniquité de nature à influer sur les résultats électoraux. Une telle démarche, au cours d’une réunion de travail riche en directives et donc en lien de subordination avec la direction, paraît proprement incroyable dans une grande entreprise moderne.
 Ces candidat(e)s de circonstance que nous côtoyons depuis des années et dont la mission essentielle, au moins si l’on en juge aux résultats, constitue à geler des sièges dans les instances et à avaliser l’ensemble des directives et orientations de l’entreprise (PSE, GPEC, avenants V9) n’ont, pour certains, d’autres ambitions que de « se changer les idées à Paris » ou « sortir un peu de l’agence« .
Leur devise : ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire et ne surtout pas contrarier la direction.
C’est aujourd’hui la liberté d’expression qui est en danger et la CFE CGC agira sans faiblesse par la voie judiciaire, ne serait-ce que pour redonner crédit aux instances et assurer une certaine équité. Par respect de nos électeurs aussi et de l’ensemble des salariés.
Nous sommes-là pour vous défendre et toutes nos démarches, actions et écrits sont là pour le prouver.
Face à la manipulation et à ce viol psychologique, la réponse immédiate la plus adaptée consiste à voter pour la CFE CGC dès aujourd’hui.
Retrouvez vos candidat(e)s au deuxième tour des élections professionnelles CE et DP qui se déroulent ce mois-ci, 
en cliquant ici 
(cliquez dans la colonne de gauche sur les prénoms des candidat(e)s)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici