Article relevé sur « Les dessous du social » : 

Il ne fait pas bon être licencié à plus de 50 ans
Vous connaissez tous la célèbre tirade de Coluche, « Dieu a dit », tirée de son sketch « le blouson noir » ? Non, et bien laissez-moi vous la rappeler : « Dieu
a dit il y aura des hommes blancs, il y aura des hommes noirs ; il y
aura des hommes grands, il y aura des hommes petits ; il y aura des
hommes beaux, il y aura des hommes moches et tous seront égaux mais ce
sera pas facile. Il y en aura qui seront noirs, petits et moches et pour
eux ce sera très dur »
… On pourrait paraphraser l’humoriste à la lecture d’une nouvelle étude de Pôle emploi qui a mis en œuvre un nouvel indicateur – l’indicateur conjoncturel de durée au chômage (ICDC) – qui indique le temps probable de chômage pour tout nouvel inscrit à Pôle emploi si la conjoncture n’évolue pas. « Tous
les chômeurs seront égaux dans leur recherche d’emploi mais pour les
quinquas, licenciés économiques, vivant en Bourgogne, ce sera très long
et très difficile »
, pourrait-on ainsi la résumer…

Alors que l’ICDC a atteint 359 jours au 4è trimestre 2011
– un record -, trois catégories de chômeurs explosent allégrement cette
moyenne qui représente déjà un an en jours ouvrables. Primo, les plus
de 50 ans dont l’ICDC avoisine 600 jours aujourd’hui, soit « des durées moyennes de chômage environ 6 mois et demi plus élevées que celles des moins de 25 ans »,
note Pôle emploi. Secundo, les licenciés économiques qui ont un ICDC
supérieur à 500 jours, soit un niveau deux fois plus élevé que les fins
d’intérim et trois plus que les
primo-inscrits. Et tertio, les chômeurs des régions Bourgogne, Picardie
et Haute-Normandie qui affichent des ICDC respectivement de 417, 397 et
383 jours. Si en plus ce sont des hommes ouvriers…

2 Commentaires

  1. Et Adecco dans tout ça ?
    Je vous recommande de lire dans la base RH de Lotus Notes (rubrique Documents, section accords collectifs) l'accord de 2010 sur le sujet.
    C'est à pleurer de rire (ou de dépit c'est selon).
    Je ne connais personne, à priori concerné, qui s'est vu bénéficier de ces engagements.
    A commencer par moi!

  2. oui et adecco dans ce bla bla, on dit en général que les syndicats se protégent d'abord, ils défendent les salariés mais aussi eux d'abord même si ceux ou celles ci font semblant, nous demandons que les partenaires sociaux adecco se mobilisent plus et ne disent pas oui oui oui à tout, nous ne sommes pas dupes,merci à vous et attendons plus de résultats

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici