Dès le mois de février dernier, soit il y a six mois, nous alertions l’ensemble des salariés de la décision de la direction de supprimer la partie variable de rémunération pendant les arrêts-maladie. Il suffit de vous reporter à notre article « Salariés Adecco : mieux vaudra être en bonne santé » pour constater combien l’alerte était claire. Le sujet avait de quoi inquiéter et même révolter et nous avons aussitôt décidé de nous en emparer.
Jusqu’à ce jour, Adecco avait toujours maintenu la rémunération variable de l’agence au salarié absent pour maladie, ce qui constitue pour le moins un usage mais pas seulement. La législation est en effet très claire à ce sujet et l’article D1226-1 du code du travail prévoit le maintien de la rémunération brute que le salarié aurait perçus s’il avait continué à travailler. Le raisonnement s’avère aussi simple que logique puisque la rémunération repose sur les performances de l’agence et non celles du salarié absent pour maladie. Celui-ci doit donc percevoir la même rémunération que s’il avait continué à travailler.
Cette nouvelle disposition scandaleuse pénalisant donc le salarié malade, comme une sorte de double-peine, est l’une des conséquences de la signature du dernier avenant de rémunération. Notons au passage que seuls les salariés sous contrat CDHI continuent à percevoir l’intégralité de leur rémunération en cas d’absence maladie. Qu’en même temps leur rémunération soit plus élevée prouve bien que chaque nouveau système de rémunération entraine un nouveau coup de rabot sur le niveau de vie des salariés.
Face à cette nouvelle dégradation des conditions de rémunération, il nous est évidemment impossible de rester les bras croisés et pour ce qui nous concerne, nous élus à la CFE-CGC, avons décidé d’agir. Nous avons commencé par croiser un certain nombre d’avis de juristes et d’avocat nous confortant aujourd’hui dans notre décision de faire cesser cette injustice doublée d’une discrimination entre salariés malades et salariés bien-portants, sachant qu’aucun de ces derniers n’est à l’abri d’une maladie.
Nous communiquerons sur les avancée de notre action sur ce blog et par divers canaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici