Lettre ouverte aux élus CFE CGC des Comités d’établissement Ouest-Nord et Est-Sud

Chers ami(e)s

Tout d’abord, merci de vous être mobilisés pour le CE de vendredi car nous étions presque au complet, ce qui est capital pour notre action et notre représentativité. Nous devons d’ailleurs être exemplaires sur le sujet – or cas d’empêchement sérieux ou de force majeure, bien entendu – car nous avons souvent dénoncé les « mandats de complaisance » ou « de protection ». Nous devons nos mandats aux salariés qui nous ont fait la confiance de voter pour nous et qui attendent en retour implication et engagement, ce qui est bien la moindre des choses.

Merci aussi pour votre attitude et participation qui contribuent à faire de nous une exception dans les instances représentatives chez Adecco. Vous avez dû comprendre pas mal de choses et assister à des alliances qui, hier encore, vous auraient semblées contre-nature. Voici des années que nous dénonçons le « syndicat-maison » mais il faut le voir et le vivre pour comprendre réellement de quoi il s’agit. C’est maintenant chose faite pour ceux qui étaient présents vendredi, au Nord comme dans le Sud : vous l’avez vu et vous l’avez vécu.

Vous avez forcément compris qu’il y à une coalition réunissant certains élus CFDT, quelques  élus « indépendants » (avec guillemets) et un CGTiste qui ne représente pratiquement plus que lui-même, le tout sous l’œil humide et apparemment bienveillant de la direction. Précisons d’ailleurs que notre DRH, avait déclaré il y à deux semaines qu’elle n’exercerait pas son droit de vote mais nous avons constaté qu’elle a quand même décidé de voter. C’est son droit le plus strict mais c’est surtout significatif et c’est presque une bonne nouvelle.

Ce triste attelage, vous l’avez bien compris, s’arc-boute pour minimiser notre avancée et nous barrer la route. Pourquoi tant d’énergie contre la CFE CGC ? C’est simple, il suffit de relire nos tracts et parcourir notre blog mis à jour quotidiennement pour comprendre : nous sommes les seuls à défendre fermement les salariés et donc à déranger. Tout le reste n’est que moulinets, petites revendications périphériques et cas particuliers, faux-semblants et simulacres, le tout dans une ambiance délétère pour  le dire avec pondération. Car vous n’avez pas encore tout vu…

Malgré notre fort développement chez Adecco, attesté par les dernières élections professionnelles, la loi du nombre a donné une courte majorité à des secrétaires et trésoriers qui ne se battront guère plus pour les salariés demain qu’ils ne l’on fait hier. Avaleurs de couleuvres professionnels – certains sont carrément passés au boa et même à l’anaconda – ils s’abstiennent le plus souvent d’aborder les sujets qui fâchent et Dieu sait qu’ils sont nombreux…(nouveau calcul de rémunération, calcul des provisions, objectifs, conditions de travail, conditions de retour de maternité ou de congé parental, travail isolé, sous-effectif, reconnaissance, carrière, etc..). Notre blog, notre site et nos tracts seront toujours là pour témoigner et vous dire ce que personne d’autre ne vous dira. Sans compter quelques surprises à venir, en termes de communication.
Un point positif d’importance et porteur d’espérance, et sans doute le plus important de tous : l’union entre quelques vrais indépendants (sans guillemets) au Nord-Ouest, la CFTC, FO et quelques CGT est un excellent présage. Au Nord comme au Sud, les éléments sains de la représentation du personnel chez Adecco se regroupent tout naturellement, spontanément, sans consigne particulière, mais avec la ferme volonté d’améliorer la situation existante et notamment d’optimiser la gestion des CE. La direction s’accommodera autant que possible du système frelaté que nous connaissons et qui perdure depuis de trop nombreuses années mais, maintenant, les majorités sont de plus en plus courtes et le système de plus en plus fragilisé et surtout de moins en moins crédible auprès des salariés. Les années de ce système sont comptées et c’est une autre bonne nouvelle.

Ensemble, dans les mois et années qui viennent, nous continuerons à œuvrer pour installer chez Adecco un véritable syndicalisme professionnel uniquement soucieux des intérêts des salariés et de leurs conditions de travail, avec un fort souci du dialogue dans la fermeté et le réalisme, de l’intégrité et de l’intérêt collectif. Mais rien ne sera possible sans vous.

amitiés
Arnaud

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici