Triste fusion…

6
Hier, c’était le grand jour, je jour « J », celui de la fusion des marques Adecco et Adia mais surtout celui de la disparition d’une marque historique dans le travail temporaire. Créée en 1957, la marque pouvait s’enorgueillir de 55 années de bons et loyaux services auprès des entreprises de toute nature. Comme on dit, cela fait partie de la vie des entreprises mais on ne peut s’empêcher de ressentir plus qu’un pincement au cœur lorsqu’une enseigne emblématique disparait. 
Je ne vous ferai pas le coup de la nouvelle page qui s’écrit, ni d’un avenir radieux, etc., mais néanmoins cela ne nous empêche pas de compatir à ce que ressentent et vivent en ce moment la plupart de nos collègues ex-Adia. Faisons tout ce qui est possible pour faciliter leur intégration au sein de l’entreprise et leur donner envie de continuer avec nous.
On ne peut néanmoins qu’être déçu par la maigre – c’est le moins qu’on puisse dire – communication de l’entreprise sur le sujet. Hormis la longue et touchante communication du Directeur opérationnel de l’Ouest, c’est d’un morne silence que fut accompagnée cette journée pourtant exceptionnelle. Certes, nous ne demandions ni Champagne, ni feu d’artifice, pas davantage d’oraison funèbre mais quelques gestes et symboles forts et simples eussent été les bienvenus. Ils n’ont pas été au rendez-vous et rien de remarquable n’a marqué la journée de cette fusion. Dommage.

6 Commentaires

  1. Attention !

    Pour le moment on n'est "qu'à la colle", le mariage proprement dit n'est que le 1er janvier.
    Dixit notre DZ.

    Je vous dis pas le bordel pour les clients.

  2. Une fusion ? Parlons plutôt d'une absorption !! Il suffit de voir le nombre de P1 chez Adia par rapport à Adecco pour se dire que ce sont surtout les collaborateurs Adia qui sont touchés par ce plan et surtout ceux là qui seront remerciés d'une manière ou d'une autre…

  3. bonsoir, c est vrai que pour les salaries d Adia, de grands changements , des formations aux methodes adecco…. certaines agences Adia, seront gardées pour transferer le personnel adecco, je pense que cela peut aider le rapprochement…apres l etre humain fait le reste..

  4. Entre ceux qui veulent rester mais qu'on ne veut plus voir dans l'entreprise, et ceux qui veulent partir mais qui ne peuvent pas car personne pour prendre leur poste (P2), l'atmosphère risque d'être particulièrement tendue dans les mois à venir ! On verra à ce moment là si l'aspect humain prôné actuellement par les DO et DZ sera toujours leur priorité par rapport à l'aspect financier…

  5. C'est vrai tout ce que je vois autour de moi par l'intermédiaire de ma femme qui travaillé jusqu'à vendredi sous l'étiquette ADIA. Nous fait un petit pincement au coeur même moi qui ne travaille pas dans ce milieu.
    Mais maintenant voyons ce réserve l'avenir chez adecco,ma femme reste confiante de toute façon elle n'a pas le choix, moi je suis ça de loin.
    Et on verra les mois avenir.
    Amicalement.
    Bbbbbzzzbbbbzzzzbbbzzz….

  6. Ne pas être dupes, 2013 sera l'année de la perte client, de gens démotivés, ceux qui restent uniquement pour leur salaire mais pas pour la société, ceux pas tous avec promotions montreront leurs vrais visages et leurs compétences et hop ils sauteront de nouveau, on en reparlera triste société actionnaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici