Comme prévu, les mouvements de structure Middle Office ont été évoqués au Tribunal de Grande Instance de Lyon hier après-midi. L’affaire est en délibéré et le verdict tombera le 8 juillet prochain.
Lundi prochain, le 24 juin, c’est le nouveau système de calcul de rémunération variable qui sera évoqué devant le même tribunal. Il semblerait que cette perspective ait provoqué un électrochoc et que la direction, sans pour autant renoncer au projet de la « contribution totale », soit encline à revoir sa copie et à proposer un certain nombre d’aménagements et d’assouplissements. Nous prenons actes de ces modifications, sur lesquelles nous reviendrons, mais demeurons extrêmement vigilants. Le temps des chèques en blanc, des risettes et des compromissions est bien révolu : la nouvelle mandature du Comité central d’entreprise mène et continuera de mener sa mission sans faiblesse et dans le strict intérêt des salariés.

7 Commentaires

  1. ECCO : On ne dit pas "Faites leur bouffer leur merde " ce n'est pas joli joli !

    On dit : "Nous vous remercions de protéger nos rémunérations avec virulence et constance, nous vous appuyons fermement dans le combat que vous allez mener contre les agissements qui vont à l'encontre du bien être des salariés !"

    Bien que ta formule soit plus claire, (à mon avis) mais Arnaud trouve que notre verbe est un peu trop fleuri ces temps-ci alors on va le ménager un peu ;O) Il s'agirait pas, qu'il s'énerve quand même ! Hier soir il m'a passé une chasse, il a pas dû en dormir ! ;O)

    Alors nous allons soigner notre prose, promis !

  2. Ouaip, le tôlier c'est pas un rigolo…

    Et t'as raison, vu son âge il va falloir qu'il lêve la plume l'ancien !

    MdR

  3. quand nos dirigeants se mettront à nous respecter, le langage re deviendra "normal".
    Aujourd'hui, tous ces gens qui subissent depuis des années, n'ont juste plus envie de se laisser faire.
    La première attaque est le langage, je vous laisse imaginer la deuxième …..

  4. Je suis désolé d'avouer que je suis davantage en phase avec les chantres les plus virulents de ce blog.
    Malheureusement nos dirigeant aujourd'hui ne s'exprime plus que par la violence.
    C'est la méthode qu'ils ont choisi systématiquement pour nous faire passer le suppositoire ! Ils méritent bien un retour de flammes que ce soit dans des mouvements sociaux ou devant les tribunaux !
    NO RE-RE-RE-PASSARAN !!!!!!!!

  5. la presse ou la HALDE sont les deux organismes qui les dérangent.
    Ils n'aiment pas que le nom "Adecco" soit cité dans la presse. Normal, ils sont leader mondial … enfin c'est ce qui se dit.
    Quand à la HALDE, vu le nombre important de cas de harcèlement moral, cet organisme est a l'affût de nouveaux cas.
    Vous savez ce qu'ils vous restent à faire.

    Quand au langage virulent, j'adhère sans le moindre soucis.
    Comment peut on parler autrement face à cette bande de voyous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici