Si l’on menait un sondage avec pour unique question « Sommes-nous dans un PSE déguisé ? », il y a gros à parier que 95% des salariés Adecco répondraient par l’affirmative. Parmi les témoignages que nous recevons régulièrement sur le sujet, en voici un qui résume clairement la situation. 
Comme nous le faisons systématiquement, les éléments de lieu et d’identification sont systématiquement remplacés par des « X », des « Y » ou des « Z » bien que notre interlocuteur courageux et « au bout du rouleau »n’ait même pas souhaité, ni demandé l’anonymat. C’est pour nous une pratique systématique destinée à protéger les salariés.
« Bonjour,



RR chez Adecco depuis bientôt 12
ans au sein d’un CR spécialisé dans le recrutement de profil qualifiés
dans le domaine de X et faisant parti de l’UO de XYZ, nous sommes plusieurs
permanents à nous interroger et surtout à vouloir faire « éclater » la
vérité concernant notre belle société. Aujourd’hui Adecco Leader mondial
des ressources humaines joue de sa belle image
de marque auprès des politiques alors que, vous ne le savez que trop
bien (je suis un lecteur quotidien de votre blog), il en est tout autrement
en interne.





Vous en avez parlé à plusieurs reprises sur votre site, la direction procède à un PSE déguisé.





Depuis le mois de septembre 2013,
nous avons le plaisir d’être dirigé par un magnifique hiérarchique, très bon
acteur dans son rôle de manager, imperturbable, sans écoute et qui ne
comprend rien si ce
n’est la feuille de route qui lui a été confiée lors de sa prise de
poste (d’ailleurs et nous le pensons tous, poste qu’il subit puisqu’il
aspirait certainement à une autre fonction).
Bref, un bon légionnaire. Ce cher monsieur, bon
chienchien de la direction, a validé l’installation d’une agence PME sur notre
zone, structure qui de par la spécificité de
notre centre allait complètement détruire le fonctionnement
de notre UO que notre responsable et nous-mêmes
avons bâti depuis plusieurs années (je ne parle pas des fichiers bidons
envoyés pour les analyses de potentiel par notre RVZ, tout aussi
incompétent). Depuis son arrivée, Monsieur analyse les extraction Déclic
et Léa et nous rappelle en permanence que nous sommes
en sur-effectif (effectif trop nombreux par rapport au planning,
contribution totale négative ou nulle) et du coup souhaite que deux
d’entre nous (l’équipe UO globale est de 15 personnes) postulent pour
cette formidable opportunité d’évolution. Malheureusement
connaissant trop bien le secteur, la politique Adecco et la politique
de nos confrères, il fait choux blanc. La menace devient plus concrète.
il va falloir que « je mute des personnes sur X », vous êtes trop nombreux ».



Notre équipe sur le centre de
recrutement de Y ayant été fortement visée pour la mutation sur PME
(de part notre maîtrise du bassin d’emploi et de ses spécificités :
clients et prospects
essentiellement du domaine de Y ou de Z), nous avons réussi à faire bloc face à cette pression. N’ayant
pas atteint son objectif, il dit à notre chef d’agence que notre
structure c’est du luxe et qu’il souhaite la fermer. Nous
provoquons une rencontre afin de lui proposer des solutions
d’accompagnement vers l’extérieur car nous ne voulons plus participer à
cette grande mascarade qu’est devenu Adecco. Sa réponse sera ferme, pas
de négociation possible, la direction ne veut plus de
transaction, « votre seul moyen de partir est de démissionner. vous êtes
deux de trop et j’ai des postes sur X », tout en sachant très bien
que nous allons refuser la mutation. Véritable aubaine pour lui car il se débarrasse très facilement de nous.





Hier, l’annonce officielle est
parvenue jusqu’à mon collègue en CDI depuis un peu plus de trois ans de sa
mutation sur Z. Bien entendu mon collègue refuse dans le sens où il
lui est proposé un poste
pour 3 mois dans une agence qui d’après les bruits de couloir va fermer
très prochainement. Et puis après….. Notre hiérarchique ne sait pas.



La conclusion de tout ça, c’est
qu’une seconde proposition de mutation devrait arriver très
prochainement (un nouveau départ de collègue) et Adecco a toujours sa
belle image extérieure. Il semblerait
d’après diverses sources d’information, que les procédures de
ce type soit de plus en plus courantes dans notre société.



Nous avons entrepris du coup un
appel auprès de la DIRECCTE de Y, je pense faire la même chose la
semaine prochaine pour la DIRECCTE de Z. Nous souhaitons aujourd’hui
qu’Adecco paie pour
ses manipulations auprès de ses salariés et montrer le véritable visage
de notre société qui maquille tout bonnement un PSE dans le but de ne
pas accompagner les personnes vers l’extérieur. Je sais que vous menez
d’autres combats en parallèle mais serait-il
possible de faire passer le message auprès de nos collègues vivant la
même situation, de multiplier les appels et signaler auprès de
l’inspection du travail dans le but d’éveiller leur curiosité.



Vous êtes en contact avec mon
collègue X, de l’agence de Y, à qui vous
avez proposé une rencontre sur Z. Nous sommes plusieurs à vouloir
vous voir pour échanger
avec vous sur le sujet et peut être les actions à mettre en place.





Désolé pour la longueur du mail (et il en manque encore) mais les faits sont là.

Vous remerciant par avance pour vos actions et à très bientôt je l’espère pour une rencontre. »

1 COMMENTAIRE

  1. "la direction ne veut plus de transaction, "votre seul moyen de partir est de démissionner"

    Vous pouvez lui dire à votre DZ de merde ; FAUX et ARCHIFAUX !!!
    Et il le sait d'ailleurs très bien.
    Il en part tous les mois ; un de mes copains est parti la semaine dernière avec un chèque conséquent (je veux dire plus important que le minimum légal), une autre à sa demande s'est vu faire une proposition qu'elle étudie, un autre a abordé le DO afin d'entamer la négo, etc…

    Je ne dis pas que ça marche à tous les coups, mais quand ils y voient leur intérêt, ils signent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici