A plusieurs reprises nous avons déjà exprimé notre interrogation devant le faible nombre de commentaires déposés sur ce blogue en regard du nombre important de lecteurs le fréquentant quotidiennement. D’autant que ce nombre a considérablement augmenté depuis environ deux mois sans que nous n’ayons d’ailleurs la moindre explication sur cette embellie. Nous nous contentons de nous en réjouir.
Le nombre de visiteurs avait diminué de façon assez sensible mais très logiquement à la suite du Plan de départ volontaire et nous avions alors perdu environ deux cents lecteurs par jour en moyenne. Quand mille salariés disparaissent en un  peu plus d’une année, il est hélas logique et prévisible que la fréquentation d’un site syndical s’amenuise. Aujourd’hui, nous avons retrouvé quasiment le même nombre de visiteurs qu’avant le PDV, alors que l’entreprise n’a cessé de réduire les effectifs, ce qui peut sembler paradoxal. Nous en profitons pour remercier les salariés, fidèles lecteurs réguliers ou occasionnels et tous les nouveaux venus de l’intérêt qu’ils portent à notre communication.
Ceci étant posé, nous ne nous expliquons pas non plus le faible nombre de commentaires reçus alors même qu’il s’agit d’une possibilité rapide et aisée d’exprimer une opinion ou de publier une information et ceci de façon totalement anonyme, dans le cadre d’une grande liberté d’expression. Seuls sont filtrés et rejetés les messages nominatifs, mettant en cause des personnes nommées ou trop clairement désignées, les critiques stériles ou les dénigrements. Hors ces imprudences ou dévoiements de l’expression, il s’agit d’un espace de liberté, l’un des rares sinon le seul qui vous soit proposé dans l’entreprise. Un collègue nous affirmait récemment que nombre de salariés craignaient d’être identifiés en laissant un commentaire. Nous ne voulons pas retenir cette hypothèse d’ailleurs totalement erronée : personne parmi les lecteurs, l’entreprise ou le rédacteur de ce blogue ne peut obtenir le moindre élément d’identification sur les visiteurs ou auteurs de commentaires. Tous ceux qui gèrent un blogue le savent bien.
Alors s’agit-il d’un manque de temps ? Un commentaire prend quelques secondes à déposer sans même qu’il soit besoin de s’enregistrer, ni de laisser un adresse courriel comme c’est le cas sur la plupart des sites. De plus, le pseudonyme peut être changé à chaque commentaire. Bref, il n’existe pas de moyen plus souple, plus libéral et plus facile de s’exprimer. 
Dernier point, la semaine dernière, une salariée m’a avoué ne pas savoir comment faire pour déposer un commentaire. J’avoue que la question m’a un peu surpris mais rappelons qu’il suffit simplement de cliquer sur le mot « aucun commentaire » ou sur « commentaires » écrit en dessous de chaque article. Tout simplement. Alors, n’hésitez pas.

9 Commentaires

  1. l'envoi de commentaire depuis la version mobile du site semble en effet en panne sur votre site. Cela explique l'impossibilité d'en poster depuis une tablette ou un smartphone.

  2. Bonjour! Puisque vous tendez une perche moi j'ai une question: mon agence a fait l'objet de 6 appels du "client mystère" dans le cadre du trophée qualité sur les standards d'accueil téléphonique. A quand la fin de ces "blagounettes" et savez-vous si un feedback est prévu? Le pire c'est que nous y croyons à chaque fois et c'est toujours la déception d'autant + que les commandes se font rares…

  3. plus de commentaires déposés car la situation n'évolue pas, à quoi bon commenter? rien ne bouge. Adecco est libre de bafouer le droit du travail en diminuant les rémunérations de ses salariés en créant tout un tas de filières, filiales, pme, expert… Ce qui est juste illégal et pourtant, personne ne fait rien et ça continue…pas d'autres commentaires à faire…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici