La CFE-CGC communique :
Rendez-vous diplomatique crucial, la 21e conférence
internationale du climat se tiendra à Paris du 30 novembre au 11
décembre. Présentation des enjeux et focus sur les messages portés par
la CFE-CGC face au défi climatique. 

La COP21, c’est quoi ? C’est évidemment dans un contexte particulier
et sous sécurité renforcée que s’ouvrira, dans une semaine, sur le site
de Paris-Le Bourget, la COP21. Il s’agit de la 21e édition de la
Conférence des parties sur les changements climatiques, organisée sous
l’égide de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Chaque année,
les participants se réunissent pour décider des mesures à mettre en
place afin d’agir pour le climat. Du 30 novembre au 11 décembre, ce sont
ainsi 195 pays qui seront représentés au Parc des Expositions Paris-Le
Bourget. 


Quels sont les objectifs ? 

Trouver un accord international sur le climat, applicable à tous les
pays, dans l’objectif de limiter en dessous de 2 °C le réchauffement
planétaire lié aux émissions de gaz à effet de serre. Un réchauffement
supérieur à 2°C entraînerait en effet une multiplication des événements
climatiques extrêmes et de graves conséquences environnementales,
économiques et sociales. Toute décision prise doit être adoptée à
l’unanimité : les 195 pays, aux visions et aux enjeux économiques
forcément divergents, doivent donc tous s’engager (dans un cadre
juridique qui sera ou non contraignant) à limiter leurs émissions de gaz
à effet de serre.

– Permettre d’apporter un soutien financier
aux pays en développement et financer la transition vers des économies
bas-carbone et résilientes, avant et après 2020.

Climat, transition énergétique et emplois : la CFE-CGC mobilisée
« Les questions climatiques et environnementales ne sont pas antinomiques des questions d’emplois », rappelle Alexandre Grillat, Secrétaire national en charge du Développement durable, des Energies, du Logement et de la RSE. La
transition énergétique, à condition d’être progressive, responsable et
financée, constitue une opportunité pour soutenir la croissance
économique, créer des emplois durables, et développer de nouvelles
filières. »

La CFE-CGC défend donc une transition énergétique
associant stratégie bas carbone (pour réduire nos émissions de gaz à
effet de serre) et compétitivité économique afin de préparer l’avenir,
préserver le pouvoir d’achat et donner des perspectives professionnelles
attractives aux salariés et aux futures générations.

Dialogue social et salariés au cœur des enjeux environnementaux
Formations
et transitions professionnelles, exemplarité environnementale des
entreprises, adaptation du business model aux conséquences du
réchauffement climatique… Pour la CFE-CGC, tous ces sujets doivent
pouvoir être débattus au sein des entreprises.

« La
Confédération demande depuis plusieurs années à pouvoir débattre de
responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et de développement
durable dans les instances représentatives du personnel (IRP)
, rappelle la Présidente, Carole Couvert. Il
faut remettre les salariés au cœur des enjeux climatiques et
environnementaux et valoriser ce capital humain. En ce sens, nous
souhaitons faire évoluer la gouvernance d’entreprise avec davantage
d’administrateurs salariés. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici