Ça y est, le grand jour est arrivé, le jour que l’on n’attendait plus. L’impensable s’est réalisé alors que plus personne n’y croyait et nous voici brusquement couverts de gloire. Nous avons décroché la timbale et allons pouvoir frimer grave !
Quelle est cette formidable nouvelle qui nous met ainsi en émoi ? Eh bien figurez vous que Adecco se classe en 5ème position des « meilleures multinationales européennes », celles dans lesquelles il fait le meilleur vivre. Non, je n’ai pas abusé des boissons frelatées, ni percuté un pylône et ce n’est pas moi qui le dit mais il s’agit du très officiel classement GPTW 2016. Vous avez d’ailleurs tout le loisir de vérifier l’incroyable information sur le site Great Place To Work dont vous trouverez un peu plus bas le lien.
Qui l’eut cru, alors que, les années précédentes, nous ne figurions pas même dans les cinquante premiers du classement ? Chaque année, la direction subissait l’humiliation publique d’une notation calamiteuse et d’un inquiétant désaveu d’une large majorité de salariés. Vous trouverez sur ce blogue le détail de ces camouflets à répétition. Elle avait beau tenter de convaincre tout un chacun de l’indicible chance qu’il y avait à œuvrer chez Adecco, rien n’y faisait, le salarié, cet ingrat, continuait à ronchonner et à se lamenter.
Que nous vaut cette ascension fulgurante en tête du palmarès des meilleurs employeurs européens ? Mystère car les voies du sondage s’avèrent le plus souvent impénétrables. Serait-ce l’effet Ambassadeurs ? Nous n’en savons rien et nous contentons modestement de relayer l’information en toute neutralité. Adecco serait donc la cinquième des « meilleures multinationales où il fait bon travailler en Europe ». Chapeau bas, Mesdames et Messieurs. Et que plus un d’entre vous ne vienne moufter ou se plaindre à compter d’aujourd’hui. Qu’on se le dise.
Pour obtenir une place aussi enviable, inutile de préciser qu’une immense majorité des salariés permanents a forcément exprimé une satisfaction (presque) sans réserves et c’est une grande et inattendue nouvelle. Avec un tel taux de satisfaction, il y aurait comme du chômage technique dans l’air pour les représentants du personnel. Ça sent le chapeau de paille et la pêche à la ligne. En attendant cette apaisante perspective, nous nous proposons de demeurer quand même, un certain temps encore, vigilants et à votre écoute au cas où subsisteraient, à l’insu de l’enquête GPTW, de rares insatisfactions.

En épilogue, nous aurons quand même l’honnêteté de vous révéler l’énigme de ce classement avantageux : la notation concerne le groupe dans son ensemble et non la France, lanterne rouge du groupe en la matière dont le niveau d’insatisfaction demeure problématique, en dépit de quelques petites améliorations l’an dernier. Ailleurs, visiblement, il ferait plutôt bon travailler chez Adecco.
Source : GPTW

3 Commentaires

  1. Si on regarde les années précédentes, le groupe Adecco est 19ème en 2014 et 13ème en 2015
    Par contre c'est clair que c'est épatant la remonté, surtout comparé à l'évolution des résultats France (mais s'agit-il peut-être tout simplement d'une moyenne des résultats pas pays qui font la moyenne européenne pour limiter le sur-poids "humain" d'un pays)

  2. Non mais il y a embrouille. Oui 5ème mais c'est sûr… quand on voit les autres sociétés présentes… Cisco, Mars, Johnson… c'est sûr que pour comparer la France c'est super révélateur. Leroy Merlin en règle générale est toujours bien placée et n'est pas là. Nous ne sommes donc pas qu'en France…
    En plus à la dernière enquête, impressionnant de voir les extractions qui ont été faites sur certaines populations Adecco. Impressionnant de voir que finalement il pouvait être facile de se focaliser finalement sur certaines fonctions de l'entreprise pour se faire passer un savon.
    Ça donnera envie d'y répondre la prochaine fois.

  3. J'ai trouvé une enquête sur viadeo concernant Adecco.
    Impressionnant, à croire qu'il n'y a que les stagiaires ou les CDD qui sont heureux de passer chez nous. En même temps, ils ne sont que de passage pour finalement aller à la concurrence très souvent. Celle-ci s'en frotte les mains!
    C'est exceptionnel, certainement la seule société à recourir aux stagiaires pour combler ses besoins en personnel. Une agence qui n'a pas son stagiaire, n'est pas une vraie agence Adecco! C'est un(e) DA qui n'est pas organisé(e)!

    STOP au CDD, CDI par contre les stagiaire: On y va! Un autre débat peut-être.

    Pour en revenir à l'enquête viadeo, plus on avance dans les commentaires, plus ça se dégrade et c'est des permanents en CDI qui se positionnent. Surprenant, non? Et la problématique est récurrente: Direction, Rémunération entre autres.

    Pour celles et ceux que ça intéresse: http://www.viadeo.com/fr/company/adecco/reviews

    C'est anonyme si on le souhaite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici