« Je vois d’importants flux d’argent vers la Suisse en 2017 »
Comme chaque année, nous entrons dans une période de voyance et chaque cadre de l’entreprise est prié de mettre en œuvre ses éventuels dons de divination pour prévoir et s’engager sur l’avenir, en l’occurrence l’année 2017. Il est tenu de remplir de savants tableaux dans lesquels il lui faut déduire du passé et du présent l’avenir. Bien sûr, le Directeur d’agence qui manifesterait un manque patent d’enthousiasme et d’ambition se verrait illico sommé d’en faire davantage preuve. Les première ébauches devront évidemment converger vers l’objectif Adecco France. 
Rappelons-le en effet, un objectif se décline de façon descendante : le gourou zurichois fixe un objectif global au groupe, puis le ventile à chaque entité nationale et par conséquent à la France. Doté de ce cadeau (souvent) empoisonné, le DG France refile la patate chaude aux Directeurs opérationnels qui eux-mêmes en font un  cadeau plus ou moins bien emballé aux Directeurs de zone. Il ne reste plus à ces derniers qu’à convaincre les Directeurs d’agence du bienfondé de l’objectif en question. Les éventuelles divergences sur le sujet  pourront éventuellement donner lieu à quelques joutes oratoires mais, une seule certitude : l’enveloppe doit passer.

Conjoncture incertaine, flambée du chômage, délocalisations, insécurité, économie flageollante, siphonnage des agences…. Qu’importe, il faut fixer un objectif ou budget à chaque agence. Ambitieux, s’il-vous-plait ! Le problème, c’est qu’avec la rémunération variable au budget, plus l’objectif se trouve effectivement « ambitieux » moins l’on gagne ! Il faut donc faire preuve d’une ambition essentiellement centrée sur le groupe. Cette année, 60% des agences ne sont pas au budget et la part variable présente donc une fâcheuse tendance à diminuer quand ce n’est pas à disparaitre. On peut d’ailleurs s’interroger sur la pertinence d’un objectif que ne peuvent atteindre une large majorité d’agence : il était forcément surévalué et cette surévaluation aura eu pour conséquence de diminuer le volume global de part variable. Il n’était bien entendu pas bien difficile de prévoir cette conséquence du changement majeur de paradigme suivant : hier, nous étions rémunérés sur ce que nous réalisions mais aujourd’hui sur ce que nous devrions réaliser. Le changement est d’importance et la nuance sémantique lourde de conséquences financières…

Quoiqu’il en soit, nous ne connaissons pas pour l’instant la tendance 2017 et l’effort qui sera encore une fois exigé de la bonne élève française. Nous sommes preneurs de toute information sur le sujet à nous envoyer sur messagerie ou à insérer en commentaire sur ce blogue. D’avance, merci.

Prochainement sur ce blogue, le grand retour de Maître Yakafokon. Nos plus fidèles lecteurs connaissent et les autres pourront toujours le retrouver grâce au moteur de recherche (colonne de droite).
Bientôt sur ce bogue : Maître Yakafokon s’enthousiasme pour la digitalisation 

5 Commentaires

  1. A l'occasion d'une "CALL" organisée ce jour, je vis de nouveau par la lecture de cet article, ce que j'ai vécu pendant cette CALL.
    La situation de mon agence est tellement catastrophique à cause d'erreurs de stratégies, d'un qui fait quoi mais surtout du qui fait rien… je vais laisser tomber la boule et me plonger dans le marc de café de ma dosette Dolce Gusto dès lundi, pour essayer de compléter une magnifique matrice qui va peut-être me montrer que je gagnerais finalement de l'argent.
    Pour se faire, j'ai décidé de me faire aider… Mon médecin pour savoir à quel mois je risque d'attaquer les décontractants, puis le mois des antidépresseurs. Prendre contact avec un Psy, eh oui, j'en aurais peut-être besoin aussi.
    Le leader mondial des Ressources humaine l'est peut-être mais pas en France!

  2. Tout à fait d'accord, malgré une energie débordante pour continuer à avancer dans mon rôle de manager, la situation de mes agences est aujourd'hui déplorable et certainement pas dans l'axe du developpement. Tant d'efforts réduient à néant. Il est effectivement urgent d'être accompagné par une aide médicale pour ne pas sombrer dans la déprime. Où sont les valeurs dont se targuent l'entreprise !!!

  3. On marche sur la tête. Avant de nous faire perdre notre temps à remplir des matrices pour faire des objectifs, ils devraient déjà nous dire combien d'agences ils souhaitent fermer par exemple et qu'est-ce qu'ils veulent faire. On parle de tout, du small, du BTP, mais concrètement on fait quoi?
    Remplir des tableaux pour rien, quelle productivité!

  4. Ah oui, pour remplir des tableaux et des logiciels en veux-tu en voilà, à évaluer et réévaluer de tout et surtout comment on va pouvoir nous faire B—–, bravo continuons à nous faire larguer par nos concurrents !

  5. Et voilà que le projet Peps arrive à grand pas dans certaines agences. Pendant que les agences en bavent, d'autres s'amusent.
    J'ai hâte de voir ce que ça va donner. Je ne sais pas qui doit faire avaler la pilule à Christophe et toute la clic mais on va rigoler.
    Personnellement je suis vaccinée, c'est triste mais tellement marrant de voir la Chute de l'Empire.
    Attention, l'Empire contre-attaque avec son Croiseur Interstellaire, par contre c'est le Faucon Millenium qui s'en est toujours sorti.
    La Résistance, il va falloir y mettre un coup!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici