Nous avons plusieurs fois ici évoqué le rôle de matrice joué par le réseau, notamment les agences « medium-large » du « General staffing » dont la direction ne cesse de pomper la sève, année après année, à l’occasion de réorganisations en cascade. Dès qu’une activité semble un peu rentable et prospère, elle est retirée des agences « medium-large » pour venir alimenter une nouvelle organisation, appauvrissant un peu plus à chaque fois les agences. Il y eut « Expert », devenu Spring, puis PME, puis OnSite, HubSite… A chaque fois, l’argumentation semble bien rodée et presque crédible : « ce n’est pas votre métier »… « vous ne pouvez pas être partout »… « cela sature l’activité de l’agence » (grands comptes), etc… Dans les faits, c’est bien votre agence et votre rémunération qui régressent un peu plus à chaque fois.
Certaines agences se voient ainsi confisquer plus de 50% de leur activité par OnSite. Non seulement le Directeur d’agence est instamment prié d’aller vendre OnSite chez certains clients, c’est-à-dire de scier, avec le sourire si possible, la branche sur laquelle, avec son équipe, il est assis mais ensuite, des rendez-vous sont pris à son insu et sans qu’il soit convié chez ledit client. Mieux encore ou plutôt pire, l’infortuné DA n’est parfois pas même averti du recrutement en cours pour son client généreusement cédé à OnSite. Carence managériale, manque de respect et de considération que l’on retrouvera, c’est évident, comme chaque année, dans l’enquête GPTW. Les années passent et se ressemblent.
Quant au sureffectif qui résultera à l’agence de cette importante cession d’activité vers une autre structure, elle n’est même pas abordée clairement. Tout au plus un collaborateur de l’agence se verra-t-il ensuite froidement proposer une mobilité qu’il ne peut qu’accepter sous peine de perdre son emploi. A moins que le client ne consente à accepter le transfert du collaborateur en question sur son site, ce qui n’a rien de systématique. A force de le leur répéter, certains clients ont fini par croire qu’ils étaient rois. En conséquence, les mobilités forcées se multiplient en même temps que les ruptures conventionnelles, ce qui nous faire dire depuis longtemps que le plan social est permanent chez Adecco.
Le grand dépouillement des agences se poursuit donc comme si rien n’était. Les budgets prendront-ils intégralement en compte ces pertes d’activité de l’agence ? Ce n’est pas garanti comme l’ont évoqué plusieurs Directeurs d’agence lassés de ces réorganisations sans fin. Beaucoup savent qu’il leur faudra trimer plus encore pour gagner moins.
La semaine prochaine s’ouvrent les négociations annuelles obligatoires (N.A.O.), appellation savante des négociations salariales. Nous saurons très vite si la Direction a pris acte ou non des innombrables remontées de leurs élus et du réseau et en tirerons, dans un sens comme dans l’autre, toutes les conséquences.

7 Commentaires

  1. Le puzzle se met en place. Organisations puis nouvelles organisations et encore organisations… méfiez-vous que votre N+1 ne vous reproche pas un manque d'organisation, Finalement, la désorganisation de l'entreprise pourrait vous se retourner contre vous.
    Tracez, c'est important. Pour celles et ceux qui n'auront plus la force, il vous faudra des arguments pour faire valoir vos droits.
    A bon entendeur! 😉

  2. Eh maintenant, en avant première sur votre Blog, l'agence Pep's.
    Eh oui cher rédacteur, tu pourras la rajouter entre les autres qui pour certaines ont déjà fait leurs preuves: Détruire la relation client, la relation candidat, détruire des équipes… celle-ci va tout simplement remettre à plat tous ces embryons qui à peine rentable vont se faire attaquer par l'intérieur.
    A vous les non geeks, non converti(e)s à CMP, cet outil qui n'est finalement pas si simple à utiliser mais qui fait de beaux tableaux colorés et qui permet à votre n+1 ou 2 de vous en mettre une, celles et ceux qui ne retweetent pas, un basique, le tweets engage! Et celles et ceux qui n'ont pas leur profil Facebook… ne tardez pas à vous y mettre.
    Remarquez l'accompagnement inexistant fait par l'entreprise qui se digitalise à fond! A t-elle accompagné ses équipes? Mieux vaut être geek chez Adecco sinon vous pourrez compter sur Pôle Emploi pour une formation, mais si vous allez pointer chez Pôle Emploi, c'est que vous ne serez plus chez Adecco… vous me suivez?

  3. La recette est simple: stopper les 2.5% de frais indirects sur le CA pour les agences ML et allez vois ce qui se passe chez PME: nous sommes la vache à lait des autres bu !!! lamentable !!! et on nous demande de la synergie ! que dal !
    Et maintenant, ils relancent les hub : splendide ! sauf que là idem, comme ils ne sont pas rentables balle au centre, bref demain je joue au loto 🙂

  4. La désorganisation, un grand classique dans les reproches qu'on peut faire. Il ne faut pas oublier que nos dz aussi reçoivent des formations et il faut bien trouver des réponses aux objections ! Moi ça fait quelques mous que je me retrouve à faire deux heures de route en plus par jour parce que j ai été muté grâce à l avenant de mobilité que j ai signé. Vous croyez que ça dispense d'être organisé ça ?

  5. En tout cas, tenez le coup!
    Personnellement j'ai confiance en nos syndicats! Même tous confondus, chacun a sa pierre à apporter à l'édifice.
    Pour échanger régulièrement avec des représentants syndicaux, je peux vous dire que la direction, si elle pouvait leur mettre encore plus de bâton dans les roues, elle ferait pas mieux.
    Mais la cohérence est là.
    Un proverbe dit: Paris ne s'est pas fait en un jour.
    Adecco, c'est un peu comme le Titanic! Aujourd'hui, on a un Iceberg devant nous. A savoir qui va tourner la barre… Christophe, Philippe, Emilie, Alain… non pas Alain…
    Personnellement, mais ça n'engage que moi, mais les syndicats seront là avec les Canots de Sauvetage pendant que les Capitaines seront encore à la barre à savoir: Qui fait Quoi?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici