La CFE-CGC Adecco signe l’accord d’entreprise sur le handicap

0
De longue date, la CFE-CGC travaille sur la problématique du handicap au travail et dans l’entreprise et multiplie les propositions de nature à favoriser l’insertion,les condition de travail et le maintien dans l’emploi des salariés en situation de handicap. A l’avant-garde sur le sujet, elle ne cesse de multiplier les échanges et de travailler sur la sensibilisation des employeurs et de tous les salariés. Par tous les moyens, y compris la bande dessinée (BD handicap), notre organisation syndicale rappelle à temps et à contretemps l’importance et l’urgence de changer notre regard sur le handicap physique, mental et psychique. Le handicap nous concerne ou peut tous nous concerner, aujourd’hui ou demain, vous, nous, nos proches.Sur le site national de la CFE-CGC, vous pouvez accéder en quelques clics à 73 articles sur le handicap, sans compter les ressources de l’intranet à disposition de nos adhérents.

 

C’est donc sans hésiter que nous apposerons notre signature sur l’accord d’entreprise auquel nous avons contribué par notre vision exprimée et nos nombreuses propositions. Nous venons d’ailleurs d’apprendre le retour très favorable de la DIRECCTE qui évoque – les compliments sont suffisamment rares pour que l’on puisse les savourer sans fausse humilité – une politique volontariste et dynamique et note positivement le recrutement d’alternants, le développement des achats responsables et la cohérence du budget. Indépendamment de cet avis positif de l’administration et sans préjuger de la position des autres organisations syndicales, la CFE-CGC Adecco a déjà clairement émis sa décision d’apposer sa signaure sur l’accord. Souvent critique dans l’intérêt des salariés et en toute connaissance des enjeux et possibilités de l’entreprise, nous savons reconnaître les avancées positives du dialogue social. Lorsque nous ne signons pas l’accord télétravail, c’est parce que nous le jugeons inacceptable et pénalisant pour les salariés mais lorsque la direction s’engage clairement en faveur des salariés en situation de handicap, nous n’hésitons pas un instant à accompagner la démarche.

L’accord de 36 pages commence tout d’abord par définir le handicap : Conformément à l’article 2 de la loi 2005-105 du 11 février 2005: «Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant».

En huit chapitres et 35 sous-parties, l’accord aborde l’ensemble des sujets et items liés à cette problématique. L’intégration des salariés en situation de handicap, de leur recrutement à leur montée en compétences en passant par l’alternance inclusive mais aussi leur maintien dans l’emploi, notion essentielle par les temps qui courent… Puis est abordé l’accompagnement en fin de carrière, la mobilisation des acteurs les mieux aptes à contribuer au maintien dans l’emploi. Au chapitre cinq, les propositions sur la formation et la communication-sensibilisation auprès de tous les salariés de l’entreprise ont également retenu toute notre attention. Sont clairement identifiés les acteurs de la politique handicap d’Adecco. Enfin, puisque même les meilleurs intentions ont un coût, l’accord mentionne dans son dernier chapitre, le budget prévisionnel dédié à la mise en œuvre de cette politique.

Nous ne pouvons bien entendu diffuser cet accord tant que le processus de signature est en cours mais ce document, comme des centaines d’autres, sera prochainement disponible dans la partie privative (réservée aux adhérents) de notre prochain site internet…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici