Liste noire : Adecco condamné

0
Dans l’affaire de la liste noire que nous avons évoquée à plusieurs reprises, vos élus des différents périmètres avaient bien entendu, aussitôt éclaté le scandale, de ne pas en rester là. L’ensemble des périmètres, c’est-à-dire les quatre Comités sociaux et économiques (CSE) avaient tous voté le principe d’une action en justice afin de récupérer la liste nominative, avec noms et prénoms biens visibles. Face au refus entêté de la direction de transmettre ce document, une requête a donc été déposée à un juge le 21 avril qui a non seulement accepté mais aussitôt émis une ordonnance enjoignant l’entreprise de fournir cette liste.
Vendredi dernier, le 30 avril, un huissier de justice, accompagné d’un informaticien, mandaté à craquer si nécessaire les éventuels codes et mots de passe et à récupérer toutes données nécessaires à la bonne compréhension de cette vilaine affaire. La direction a refusé à l’huissier et à l’informaticien, l’accès au système informatique Adecco, s’opposant en cela à la décision clairement mentionnée dans le jugement. Une seconde procédure est donc en cours afin de faire au moins respecter la décision de justice. La direction s’est contentée de remettre une clef USB renfermant le fameux fichier dont nous avons aujourd’hui copie. Cela permet d’identifié tous les collègues dont le départ de l’entreprise avait été soigneusement prémédité avec même la précision des modalités de départ – licenciement ou rupture conventionnelle – et la date effective de l’application de cette mesure. Nous y avons, au passage, découvert le nom de deux élues CFE-CGC ! Dérangerait-on à ce point ?
Notre premier objectif est ainsi atteint mais une seconde procédure dont la décision sera appuyée au besoin par la force publique, permettra à l’huissier et au technicien informatique d’accéder aux données les plus sensibles, conformément à cette première décision de justice. Une justice que l’on ne bafoue pas durablement en toute impunité. La direction ne découvrira sans doute pas pour autant la paille humide du cachot mais au moins apprendra-t-elle à respecter la chose jugée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici