AKKA Technologies, intégré au groupe Adecco et fusionné avec Modis, arrive en force avec1 500 salariés à Chesnay-Rocquencourt, dans les Yvelines. Ce sera l’un des plus importants employeurs sur le zone et déjà nos édiles se précipitent pour faire allégeance mutuelle et serrer les louches des dirigeants du groupe.

Fier comme un bar-tabac, Laurent Graciani, directeur général de AKKA Technologies, a ainsi accueilli Joël Giraud, ministre de la Cohésion des territoires et Nadia Hai, ministre de la Ville, tous deux venus visiter le chantier jeudi dernier. Dès la rentrée de septembre, ce sont 1 500 salariés qui devraient déjà arriver sur site dans l’ex-siège de Mercedes France – de superbes locaux années 1960 nichés au cœur de quatre hectares de verdure – et pas n’importe lesquels : essentiellement de formation scientifique, des ingénieurs, recrutés donc à un minimum de bac +5. Le genre de profil tout à fait apte à comprendre les systèmes de rémunération Adecco…

Inutile de préciser que cette implantation réjouit les tenants du commerce local dont le centre commercial Parly 2, de la restauration et de l’hôtellerie, l’immobilier, les crèches, les écoles… Business, emploi et dynamisation générale devaient être au rendez-vous.

Enfin, cerise sur le gâteau, le Suburvan, une navette autonome, assurera le transport des passagers depuis la gare de Vaucresson jusqu’au site en question, soit quatre kilomètres de trajet. Une première technologique en France.

Puisse cette superbe et alléchante vitrine du groupe Adecco inciter nos dirigeants à desserrer un peu les cordons de la bourse pour les équipes qui ont, depuis plusieurs décennies, fait l’entreprise d’hier et d’aujourd’hui et permis ces belles réussites commerciales, stratégiques, technologiques et financières.

La semaine prochaine, comme chaque semaine depuis 15 ans, pas une journée sans publication ! Et pas de la guimauve, ni du pipi de sansonnet ! Du costaud, du factuel, du certifié ! Alors restez connecté(e)s !

7 Commentaires

  1. On verra combien de personnes seront « fier comme un bar tabac » de se faire le trajet ? c’est un peu l’histoire de l’ancien monde qui s’écrit…

  2. Ca sent l’arrêt au stand avant d’arriver au bureau, il va falloir changer les pneus et refaire le plein.
    Pourquoi pas se mettre dans la Creuse…

  3. Ils vont pas être déçu les Qapa et les Akka quant ils vont découvrir les méthodes Adecco ….ça va pas durer longtemps la lune de miel même dans des beaux locaux

  4. Ben voyons, pas de participation pour les uns, et des soucoupes volantes en vl de fonction pour d’autres, c’est à vomir bande de branquignols avec votre technologie à deux euros, la machine a faire perdre encore 3% de part de marché l’an dans 5 ans Y a plus rien vous serez beaux avec vos outils sans personne en face , une poule qu’a trouvé un couteau je vous dis, Gaston à l’aide !!!!

    • Te mets pas la rate au court-bouillon ma puce, ça leur passera avant que ça me reprenne ! Aujourd’hui font les cadors avec leurs costards Hugo Boss (des maths) et leurs pompes angliches mais demain y seront en rang d’oignons chez Popaul Emploi pour la bectance comme tézigue ou mézigue. Cuit aux patates les beautifoules burlingues et les cartes de visite de dirlo et terminé la jactance d’esbroufeur. Question soucoupe volante y se remettront au vélo (sans selle)

      • Merci Gaston, j’avais besoin d’un éclairage, tu m’as convaincu encore une fois, vais regarder passer la soucoupe de mon vélib (avec selle) , et les chiens hurleront encore et encore

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici