Hier, jeudi, se tenait la deuxième réunion de négociation du PSE en cours, avec la participation des cinq organisations syndicales et ceci pour les trois entités principales du groupe : Adecco France, Adia et Adecco Groupe France. Pour la direction, les débats étaient animés par les trois DRH respectifs de ces structures et M. M., directeur des relations sociales pour le groupe.

Impossible sur un site accessible à tous de révéler des aspects confidentiels des débats mais nous pouvons simplement dire que les choses avancent au mieux, dans le souci prioritaire de l’intérêt des salariés tout en tenant compte d’une conjoncture qui continue à se dégrader de façon inquiétante. Les indicateurs économiques sont bien réels et chacun d’entre vous vit très concrètement la situation dans son agence, ce qui nous impose d’avancer dans le projet mais sans céder à la précipitation. La voie est étroite et très inconfortable.

Nous devons par ailleurs laisser à nos experts le temps de travailler en profondeur sur la multitude de documents nécessaires à une claire compréhension des enjeux et de la stratégie de l’entreprise.

Un point d’achoppement important a concerné les moyens devant être mis à la disposition des organisations syndicales pour communiquer avec les salariés sur la réorganisation : il n’y en aura aucun… Refus de la direction que les syndicats utilisent l’Intranet, refus de moyens supplémentaires type fax ou envoi par courrier. Bref la direction qui, depuis peu, communique beaucoup, refuse le moindre geste qui permettrait aux représentants du personnel d’apporter leur éclairage et leur vision des choses. Ce sont sans doute les limites du dialogue social… Plus que jamais, mobilisez-vous pour faire connaître ce blog, car ce sera, avec nos tracts, le seul moyen de vous apporter de l’information.

Un calendrier de réunions a été établi qui nous mène, pour l’instant, au vendredi 9 janvier.

Nous n’avons bien sûr aucune leçon à donner à qui que ce soit mais simplement quelques préconisations :

– pas de précipitation, même pour ceux qui ont un véritable projet. Attendez le premier trimestre.
– dès que possible et selon le déroulement des négociations, il y aura une mise à jour de la base « Postes à pourvoir ».
– attention aux rumeurs : nous partenaires sociaux au coeur des négociations ne savons encore pas les conditions des départs puisqu’ils ne sont pas négociés alors comment voulez-vous qu’un collègue ou un hiérarchique soit informé de quoi que ce soit ?
– ne jamais oublier que la grande majorité des salariés demeureront chez Adecco et que nous sommes dans une lutte concurrentielle sans merci.
– remontez-nous vos inquiétudes, les anomalies, vos questions car nous serons vos meilleurs interprètes et défenseurs.

Un petit geste simple pour nous aider : faire suivre au plus grand nombre l’adresse de ce blog : http://cfecgc-adecco.blogspot.com/

Merci par avance

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici