Alors que les nuages s’accumulent sur le paysage économique et qu’il est impossible dévoquer une reprise, ni le moindre début d’embellie, à aujourd’hui, la presse économique annonce, à l’ouverture des cours de ce jour, un décrochage de -3,35% du titre Adecco et surtout une baisse de cotation puisque la Bank of America-Merril Lynch abaisse sa cotation de « neutre » à « sous-performance ».

Dans ce contexte plus que morose, nos collègues CFE CGC Adia publient le communiqué suivant sur leur site :

« Plus de 500 collaborateurs, un tiers de l’entreprise, a été informée ce matin par leur hiérarchie sur le projet de la suppression de leur poste et/ou de la fermeture de leur agence. (c’est évidemment beaucoup plus qu’annoncé, NDLR)

Ce fut une journée noire pour tout le monde. L’ampleur du projet nous affecte tous, directement ou indirectement, nombreux sont celles et ceux qui se demandent si notre Direction a réellement conscience de l’impact social pour les permanents et aussi pour nos intérimaires. Tellement émus et touchés, certains managers ont même eu du mal à trouver les mots pour annoncer la mauvaise nouvelle à chacun. Certains clients, de longue date, ont appelé leur agence et n’en reviennent pas. Idem pour nos fidèles intérimaires qui disent : « Et nous ! Qui va nous donner des missions, on ne veut pas travailler pour les autres, on veut rester avec vous ».

Pour toutes ces personnes, notre devoir en tant que représentant du personnel, toute organisation syndicale confondue, sera de tout mettre en œuvre pour obtenir des réponses précises, pour vous informer, pour défendre dignement vos intérêts. »

Source : CFE CGC Adia

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici