Suite des informations concernant l’occupation historique du siège Manpower France par des salariés permanents au bout du rouleau et surtout las des restructurations qui n’en finissent pas. La CFE CGC Manpower a pris la décision de ne pas s’associer au mouvement, privilégiant jusqu’au bout la voie du dialogue.

Mais, dialogue ne veut pas dire acceptation aveugle de toutes les anomalies et la CFE CGC met en garde la président du groupe, dans une lettre ouverte musclée dont voici un extrait :

« …..Nous avons vraiment le sentiment qu’il s’agissait plus d’un effet d’annonce pour figurer sur la liste des Entreprises les plus vertueuses publiées par le Ministère du Travail le 31 janvier que d’une réelle intention.
Et pourtant dans ce domaine la CFE-CGC a été force de propositions. Malheureusement, vous n’avez pas daigné répondre à nos propositions transmises le 29 avril dernier pas plus qu’au mail adressé à Françoise GRI le 7 juillet dernier !
Alors que vous militez en faveur d’un Emploi Responsable, la CFE-CGC vous invite à mettre en application cette intention louable pour les salariés permanents de Manpower.
Aujourd’hui, beaucoup d’entre eux ont le sentiment de se retrouver dans une Entreprise ou l’irresponsabilité l’emporte sur le bon sens !
Tout n’est que reporting, contrôle, défiance et accentuation de la responsabilité pénale des salariés pour mieux les sanctionner !
La situation est grave et le fossé se creuse de plus en plus entre des salariés à bout de souffle et une Direction toute puissante qui ne les écoute pas !
Les élus CFE-CGC vous appelle à réagir et à corriger le tir pendant qu’il est encore temps ! »
 « Pendant qu’il en est encore temps » précisent très pertinemment nos confrères. Pendant qu’il en est encore temps, certes, mais maintenant le temps presse.
Les élus de la CFE CGC attendent avec impatience le résultat des recalculs d’intéressement à fin juin, promis pour septembre, en espérant que la partie salariale rendue aux salariés sera à la hauteur de leurs attentes, car il y à, comme on dit, un gros malaise sur la question. Et une question revient dans toutes les bouches : « Mais où donc est passée la partie variable de notre rémunération ? »

Retrouvez vos candidat(e)s au deuxième tour des élections professionnelles CE et DP qui se déroulent ce mois-ci, 
en cliquant ici 
(cliquez dans la colonne de gauche sur les prénoms des candidat(e)s)
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici