Chez nos collègues d’AGF la vie n’est pas non plus un long fleuve tranquille. En plus des actions quotidiennes et des diverses interventions propres à la vie syndicale, nos collègues élus CFE CGC préparent les élections professionnelles CE et DP dont le premier tour se déroulera le 15 mars.
Voici un passage de la profession de foi de la CFE CGC dans laquelle Alexandra, déléguée syndicale, expose l’une de ses actions abouties en ces termes : 
« Fin 2010, en qualité de déléguée du personnel, j’ai demandé à la Direction d’appliquer la loi sur la régularisation des salaires suites aux NAO dès qu’une collaboratrice revient dans l’entreprise après son congé maternité et/ou parental.

Cette loi n’avait jamais été appliquée auparavant, de ce fait les salariés attendaient l’année suivante pour obtenir peut-être une augmentation suite aux NAO.

La Direction à répondu favorablement et dès début 2011, elle va régulariser les salaires de 2010 des collaboratrices concernées, s’engageant également à appliquer cette loi chaque année.
« 
Une avancée de plus, à mettre sur le compte de la régularité et d’un travail de fond, qui vient prouver que lorsqu’on agit on se donne toutes les chances de faire avancer les légitimes aspirations des salariés. Agir ou subir, encore et toujours.
Dans une longue lettre sous forme de note de service, notre PDG détaille les innombrables bienfaits dont bénéficient aujourd’hui les salariés d’Adecco Groupe France et il est vrai que le menu semble appétissant. On y trouve ainsi , entre autres, les sous-titres suivants : « Qu’avons-nous fait depuis janvier 2010 ? », « Reconnaître la performance » ou « Les mesures complètes de politique Ressources Humaines », etc. Il est indéniable qu’un certain nombre d’actions et d’avancées ont été menées mais la route est encore longue… 
Par exemple, la dotation de 30 000 € au Comité d’entreprise est une action positive. Quant à la disparition du dispositif d’intéressement et la refonte en cours de tout le système de rémunération, l’avenir nous dira si les salariés s’y retrouvent. Le seul témoin fiable dans le temps demeure la Déclaration Annuelle des Salaires (DAS), tout le reste pouvant être soumis à interprétation ou à incompréhension.
La multiplication des échanges entre les élus et délégués syndicaux CFE CGC des différentes entités du groupe devrait faciliter l’élaboration d’un certain nombre de revendications communes et la multiplication d’actions au plus près des préoccupations des salariés de ces différentes entités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici