Les rumeurs vont bon train et chacun, à la rumeur entendue, ajoute sa petite touche. Pourtant, officiellement, peu de monde sait exactement ce qui se trame. Tout le monde évoque une fusion et un PSE. Pour ce qui est d’une fusion-segmentation, peu de doutes sur le sujet. Quand au PSE, nous avons toujours estimé qu’il était parfaitement inutile puisque nous sommes en PSE permanent, ce qui n’empêche d’ailleurs nullement notre filiale Altedia d’être sur le pied de guerre… Nous n’en dirons pas plus pour le moment. Difficile de dire sans trop dire…
A priori, l’intérêt d’un PSE peut sembler secondaire puisque les licenciements pour refus de mobilité forcée se suivent, se ressemblent et même se multiplient de même que les démissions, malgré une conjoncture globale plus que morose.
Jeudi matin nous en saurons davantage puisque notre PDG vient en personne devant le CCE nous évoquer la conjoncture et les projets de réorganisation de l’entreprise. Dans la même journée se réuniront en commissions extraordinaires le CCE, le CE Ouest-Nord, le CE Est-Sud, le CE Adia et le CE AGF… et ce ne sera pas forcément pour évoquer la météo ou les Oscars du cinéma.
Pour ce qui touche aux licenciements, nous sommes contactés chaque semaine par des salariés, sidérés de recevoir une lettre recommandée leur signifiant « une mesure pouvant aller jusqu’au licenciement », ce qui signifie dans 99% des cas un licenciement, et s’interrogeant : « pourquoi moi ? », « je ne me doutais pas que ça irait jusque là » et autres remarques et questions du même genre. Il est à ce moment là, malheureusement, beaucoup trop tard et nous voyons généralement le salarié quitter l’entreprise dans les jours qui suivent avec dispense de préavis et maintien ou non de la clause de non-concurrence, selon les cas.
Alors plus que jamais, assurez votre emploi en adhérant à la CFE CGC. Ne restez pas isolé(e) face au rouleau compresseur des restructurations et réorganisations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici