Cette année, la CFE CGC n’a pas signé l’accord NAO de branche qui ne réservait son seul et modeste effort qu’aux seuls salariés de niveau I, II et III. En effet, pour ces niveaux, le minimum de branche s’est transformé en minimum de fixe, calculé sur 12 mois, ce qui représente, c’est vrai, une avancée certaine mais l’absence de tout effort pour les niveaux IV et au-delà ne pouvait nous inciter à signer. Pour les niveaux IV, V, VI et VII, les valeurs exprimées ci-dessous représentent donc les minimas, partie variable incluse, calculés sur 12 mois.

La
NAO de branche s’est donc conclue par un nouveau constat d’échec suite aux
exigences du PRISME dont l’ultime proposition d’augmentation s’élèvait à
2,2% à compter du 01 février 2012, soit un niveau inférieur à l’augmentation du coût de la
vie (2,5% en 2011). On observera que c’est toujours plus que l’augmentation Adecco mais ce serait oublier le niveau des salaires de branche qui deviennent donc, au 1er février et calculés sur 12 mois : 

Niveau I, coefficient 115, 1 410 €
Niveau II, coefficient 125, 1 415 €
Niveau III, coefficient 160, 1 443 €
Niveau IV, coefficient 200, 1 581 €
Niveau V, coefficient 300, 2 024 €
Niveau VI, coefficient 550, 3 060 €
Niveau VII, coefficient 800, 4 162 €

Cet accord 2012 a néanmoins été signé par la CFDT, la CFTC et FO. Seuls la CFE-CGC et la CGT ont refusé d’y apposer leur signature, jugeant l' »effort » du PRISME nettement insuffisant.

Demain sur ce blogue :
Le Plan de départs volontaires fera-t-il l’objet d’une négociation ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici