Une attachée commerciale va prochainement quitter l’entreprise, pour raisons financières, après huit années de bons et loyaux services.

Un dynamisme à toute épreuve, le sens du service et le goût du client, des résultats commerciaux largement au-dessus de la moyenne, une énergie enviable et… 1 030 euros de salaire ce mois-ci.
Ce chiffre est à rapprocher du seuil de pauvreté en France qui s’établit selon les dernières données disponibles à 954 € mensuels (INSEE) et du revenu moyen des chômeurs, établi à 1 108 € (données Pôle Emploi 2011).
Bref, une commerciale ayant huit ans d’expérience gagne 76 euros de plus qu’un « pauvre » et 78 euros de moins qu’un « chômeur » moyen, selon les chiffres les plus officiels.

5 Commentaires

  1. Ce genre de cas explique le "turbo booster volontariat".

    Cette attachée co ne perd pas grand chose, elle trouvera sûrement une entreprise à la hauteur de ses qualités.

    Quant à Adecco ? je pense qu'ils perdent beaucoup en laissant (poussant) toutes ces personnes dehors

  2. Adecco il ne fais pas bon non plus d'y être interimaire chez eux . Vive randstad.
    J'attend de voir la participation au benefice de cette année.

  3. tout cela est triste, les actionnaires doivent restituer les fruits de notre travail, il faut que les médias soient mis au courant, attendons la participation 2011 sinon!!! Allez la cge cfe agissez

  4. Bonjour
    Je travaille à 80% et je gagne 950 euros net par mois. Si je travaillais le mercredi, je perdrais de l'argent car faire garder mes 3 enfants me coute plus cher que d'aller travailler. Si seulement je pouvais trouver un autre job !
    merci ADECCO …

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici