Après avoir longuement douté de la pertinence des réseaux sociaux spécialisés utilisés comme supports d’offres ou de demandes d’emploi, les DRH et responsables de recrutement d’entreprises de toutes tailles se montrent beaucoup plus confiants et même, pour nombre d’entre eux, convaincus du bien-fondé de ce moyen de recruter des profils spécialisés, notamment dans le domaine de l’informatique et de l’ingénierie.
Une étude menée par Adecco, en juin 2012, affirme que 52% des informaticiens utilisant les réseaux sociaux professionnels pour rechercher un emploi ont été contactés par un recruteur. Parmi eux, un tiers aurait reçu une proposition que 85% d’entre eux ont accepté. L’étude démontre que des pourcentages similaires se retrouvent dans les métiers de la finance et de l’ingénierie.
On distingue aujourd’hui trois grandes catégories de réseaux sociaux. Le plus connu des réseaux « grand public », Facebook, ne mène guère à l’emploi puisque seuls 3% des sondés évoquent un contact suivi d’une proposition d’emploi. Le taux s’effondre à 1% pour Tweeter
La recherche active d’emploi passerait plutôt par Viadeo et la gestion des carrières par Linkedin. Mais l’étude rappelle quand même que les moyens et vecteurs classiques demeurent largement dominants à cause, notamment, du manque de confidentialité des réseaux sociaux. Les sites classiques d’emploi ont donc encore de beaux jours devant eux.
Nous assistons néanmoins à la multiplication des canaux, sites d’emploi et réseaux sociaux, moteurs de recherche, moteurs de recherche sémantique pour les Directeurs des ressources humaines et il résulte de ce foisonnement la multiplication de bases de données candidats pour les recruteurs et d’opportunités pour ceux-ci. Mais l’étude précise quand même que « les réseaux sociaux demeurent plutôt des outils de communication permettant de se construire une image publique. »
Pour télécharger l’étude (format PDF, 24 pages), cliquer ici
Vendredi sur ce blogue :
Consultants « general staffing » recherchent manager expérimenté
La semaine prochaine :
Bruit de bottes à la concurrence

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici