Plusieurs collègues ont été surpris, dans un contexte assez difficile et d’économies tous azimuts, de se voir convier à un déplacement-éclair pour venir partager un plateau-repas avec leur hiérarchique.
En effet, il a été demandé à une petite trentaine de salariés, tous chargés de mission au service d’une Direction opérationnelle mais basés sur une autre, de se rendre à un rendez-vous d’échanges pour discuter le bout de gras, entre midi et quatorze heures, sans autre ordre du jour que cela. Certains résident à plus de 500 kilomètre du point du point de chute et se voient contraints de prendre l’avion, d’autres le TGV, d’autres encore leur véhicule personnel ou professionnel.
On imagine le montant global des frais que ce brin de causette de deux petites heures coûtera à l’entreprise : avion, TGV, indemnités kilométriques, parkings, péages, carburant, etc. Sans parler de la trentaine de journées de travail perdues. Soulignons au passage que ce genre de dépense  s’avère être la conséquence directe de l’extension des secteurs géographiques d’activité, elle-même due à la baisse drastique des effectifs.
Bien sûr, la démarche peut sembler « one again« , certes, mais est-ce bien le moment pour cela, alors qu’il est constamment demandé au réseau de rabioter, grappiller et grattouiller sou par sou ? On ne peut à la fois enjoindre chaque jour les salariés de réaliser des économies de bouts de chandelle et, en même temps, mener des opérations de ce type…

Dès lundi, un premier avis sur la fiscalité du PDV

2 Commentaires

  1. BJR UN PETIT AVIS CONCERNANT LE SUJET "FISCALITE DU PDV "/ lors de la remise de leur solde de tout compte les collègues qui en quittant l'entreprise ont reçu leur dernière fiche de paye doivent voir y figurer des montants imposables et non imposables .C 'est donc aussi un indice important .CEUX QUI ONT RECU LEUR SOLDE DE TOUT COMPTE POURRAIENT ILS NOUS AIDER?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici