Des remontées nous font état de manœuvres en tous genres pour tenter d’arracher quelques signatures à des salariés réticents à apposer leur paraphe sur l’avenant qui leur est présenté. Ces manœuvres psychologiques, les seules possibles, choquent les salariés peu au fait de telles pratiques ou tout simplement trop récents dans l’entreprise pour avoir eu à les connaître.

Tout semble être bon pour obtenir les précieuses signatures et l’entreprise semble décidément bien empressée de vouloir faire notre prospérité malgré nous. Pourtant, au risque de nous répéter mais n’est-ce pas la base de la pédagogie, il existait un moyen simple, rassurant, éthique et totalement transparent d’emporter l’adhésion de l’immense majorité des salariés au nouveau mode de calcul : le maintien de la rémunération sur la base de la CDHI durant une période de 6 mois au minimum avec, parallèlement, un double calcul permettant, chaque mois et au cumul, d’observer le niveau de contribution totale et la rémunération qui en aurait découlé. Prenons le pari qu’à rémunération identique, voire très légèrement inférieure, les salariés rassurés auraient, pour la plupart d’entre eux, signé en confiance l’avenant.
Comment la direction a-t-elle pu un instant imaginer que des salariés dont certains perçoivent la même rémunération, quand ce n’est pas inférieure, qu’il y a cinq, dix ou quinze ans signent en confiance un mode de calcul dont les premières estimations leur semblent désastreuses ?
Outre les propos dévalorisants ou menaçants que nous citions vendredi dernier (« des propos dévalorisants, menaçants du genre « Ceux qui ne signeront pas seront mis dans des placards« , « Si on n’est pas d’accord, on quitte l’entreprise » et j’en passe… »), il serait maintenant question d’exclure de la CDHI le chiffre d’affaires du placement. Certains vont même jusqu’à prétendre que le prime de fin d’année serait remise en question pour les rétifs et les rebelles à la signature . Ces procédés misérables ne contribueront sans doute pas au rétablissement de la nécessaire confiance minimale entre les salariés et la direction de l’entreprise.
Pour rassurer les troupes, suffit-il d’écrire, comme un certain Directeur opérationnel : « Oubliez Q1, c’est du passé. Regardez devant. Comme moi, vous savez que nous avons entre nos mains le développement du CA et de la marge. Comme moi vous savez aussi qu’il faudra bien que le marché reparte. Les effets seront immédiats. » ? Le marché au secours de la contribution totale, on aura tout vu.
Enfin, dernier point mais qui a son importance, pourquoi avoir attendu jusqu’à ce jour sans communiquer les résultats des négociations annuelles obligatoires (NAO) qui, comme chaque année depuis trop longtemps, n’accordent pas le moindre centième d’augmentation des fixes ? Savez-vous que la dernière réunion sur le sujet remonte à décembre 2012 ? Les organisation syndicales ont été officiellement informées de la fin des négociations, le 27 février dernier, avec une date limite de signature de ces accords au 6 mars. Pourquoi une telle absence d’information sur le sujet ?
Enfin, savez-vous qu’un certain nombre de salariés n’ont, à ce jour, toujours pas signé les avenants PeopleSoft V9 et ne semblent pas s’en porter trop mal. Nous avons même rencontré un salarié qui n’avait signé, ni PeopleSoft V9, ni même la modification précédente. Pas la peine non plus de lui parler de la contribution totale…

19 Commentaires

  1. Vous avez lu la communication de Mr le BRH (bucheron des ressources humaines)

    Pas d'augmentation en cas de notation inférieur a 4 et ce sur plusieurs années

    Diminution de 15% de la prime de 13 eme mois en cas d'agence négative

    Et place du perm dans les états de renta très flou (exclusion du perm de la cdhi et CT inchangée=> alignement vers le bas? boost de la CT=> alignement vers le haut?)

  2. Des chargées de recrutement sont passées responsables recrutement sans augmentation de salaire et même une baisse de variable avec le nouveau système de pool…. Chez adecco, tu as une promotion, mais avec une baisse de salaire… No comment!!!

  3. ex 2 :
    boîte de merde… vous êtes gentil… une belle boîte de pourritures … qui ne pense qu'à s'engraisser encore et encore sur le dos des salariés qui y croient toujours..

    c'est triste, mais tout ceci n'est que le reflet du climat social français d'aujourd'hui.

  4. Je ne suis pas certain que ce soit nécessaire de parler de "boite de merde" ou de "pisser" dessus. La critique peut être efficace en restant correcte

  5. très cher Scoubidou,
    Avez vous déjà était en litige et quand je dis litige, j'insiste sur le mot, avec votre DO et/ou service RH ?
    Avez vous eu a vous battre pr préserver votre job au sein de cette boîte ?
    Le jour ou vous vivrez une telle situation, vous comprendrez très vite que les mots cités ci-dessus sont encore légers pour qualifier les agissements fallacieux, nauséabonds, fourbes et j'en passe de nos pseudos dirigeants.
    Demandez à vos élus locaux qu'ils vous fassent suivre les PVs des CE depuis le début l'année.
    Après lecture je suis convaincu que votre vision changera.

  6. +1 sur le commentaire de 22:17 !

    Moi-même ex-élu et aussi parti de la dite "boite de caca" ;o)
    Je peux vous dire que son encadrement (et au plus haut niveau) a couvert (et couvre encore ?) des opérations qui n'ont rien a envier aux barbouzes et autres mafieux !
    Moi qui suit (était) un ancien, je me souviens même d'un PDG nous ayant forcé à frauder l'URSSAF en créant de toute pièce une pseudo panne informatique qui n'avait pas débloqué les IFM des TT ; faut quand même le faire, non ?
    Sans parler des prévarications des DS et DR qui embauchait leur maîtresse là ou elle le souhaitait en lourdant la DA de l'agence cible.
    J'ai été aussi en butte à des manipulations de mon DS sur des collégues pour me pousser vers la sortie et j'ai dû aller jusqu'à déposer une main-courante à la police contre mon (ex) DS pour les faire cesser ; et ceci avec l'aval de la DRH de la DG.
    Etc, etc.
    Et des comme ça, j'en ai des tonnes.

  7. anonyme de 22h17 à Ex
    ex élu, ex collaborateur, je suis tout a fait d'accord avec vous.
    Bcp de personnes seraient abasourdies de découvrir la face cachée de l'entreprise.
    Quand je pense qu'à une époque mon DS me demandait d'aller le chercher dans des clubs échangistes et qu'en échange de mon silence mes cps ne me serait pas décomptés.
    Comme la fois ou je suis passé d'une expertise senior à confirmé parcequ'il était convaincu que j'avais une liaison avec une collaboratrice qui ne voulait pas de lui !!!!
    il serait bon de se rencontrer, nous pourrions faire un livre, qu'en pensez vous ?

  8. Un livre ? En combien de tomes ?
    ;o)
    Je suis resté 30 ans dans la boutique et j'en ai une palanquée de fumier a ressortir !
    Sans compter que mon ex-DS (parti avec le PSE) qui est aussi un copain, m'en a raconté des hallucinantes ; à vomir de honte sur l'âme humaine et la haute direction qui couvre (et souvent initie) tout ces horreurs.
    Oui mais les preuves je ne les ai pas et puis pour moi tout ça est derrière mainteant ; et croyez-moi, la vie hors Adecco est tellement agréable que c'en est indécent.

  9. La "Haute" direction : Mort de rire ! J'ai croisé un paquet de cafards ces 30 dernières années, mais il y en a un, en particulier que je me ferai un plaisir de traiter au Baygon vert ! Mais la roue tourne, et un jour j'en suis certaine, je lui rendrais la monnaie de sa pièce.

    Si certains en initie d'autres, c'est juste pour pouvoir avoir des cartouches pour faire du chantage.

    Mais bon … remettons les choses à leur place ! ne parlons pas de "Haute Direction" il ne s'agit là que d'une vermine infecte, une espèce de mycose dégeulasse.

  10. Un PDG qui a poussé à frauder l'URSSAF ??? c'était à quelle période qu'on rigole un peu ;0)))

    Je suis presque certain de la réponse !

    On peut faire 1 "Qui est-ce ?" ?

  11. Je ne suis pas un adepte de la censure comme chacun peut le constater et je pense qu'il est sain que chacun puisse s'exprimer avec ses mots.
    Ceci étant posé, je suis quand même obligé de supprimer chaque semaine des commentaires insultants à l'égard de la direction et dont les propos me semblent beaucoup trop violents.
    Certains commentaires publiés sont à la limite de l'acceptable et je ne pense pas que l'insulte, la menace ou la violence fasse avancer favorablement les choses.

  12. L'histoire de l'URSSAF, hein ?

    Et bien un beau jour notre ADR (comme on disait à l'époque) nous appellent tous un par un pour nous dire qu'il y a un souci informatique et que'on ne pourrait pas payer les IFM ce mois ci mais qu'on pourrait quand même faire des chèques d'acompte, etc…
    Pas trop niais quand même, j'appelle mon DS pour lui dire que j'y croyais pas un seul instant et que je ferai rien sans un accord écrit ; il me répond que "tout le monde fait comme ça dans le métier et que ça va nous faire gagner un max de blinde et si t'es pas d'accord, tu écris à Philou pour te plaindre"

    J'ai donc fait un mail à mon DS pour me couvrir et puis la société a fait son tour de passe-passe…

    A toi de deviner… des Philou dans l'histoire de la société il n'y en a eu que 3.
    ;o)

  13. Philou ? Philou ? est donc un filou !
    Ah ! et bien c'est raté, je pensais à un autre ! Mais celui auquel je pense n'avais pas, à mon avis, les capacités intellectuelles pour ce genre de tour de passe passe !

    Je condamne moins, le fait de faire ce genre d'arrangements financiers plutôt que les types qui sont prêt à ruiner mentalement des salariés pour les sortir de leur poste et optimiser le PSE à venir.

    A + Mr EX ! Merci pour ta réponse ;O)))

  14. De rien !

    Une autre fois, je raconterai celle du tirage au sort en DR des heureux gagnants du PSE…
    Ou alors celle de l'assistante qui a tenté de se suicider dans l'agence…
    Encore que celle des DA qui pouvaient plus ouvrir leur agence parce-que le DS avait changé les serrures pendant la nuit ?

    Mais, c'est beaucoup moins drôle !

    Une marrante quand même: c'est celle du DS qui organisait des concours (avec chèques-cadeaux en prime) de vols de poubelles de la concurence la nuit par ses DA.

    MdR avec cette boîte, j'te dis !

  15. Message à anonyme de 22h17

    Tu évoques un livre dans lequel on pourrait révéler un certain nombre de choses, pourquoi pas ? L'idée est ambitieuse mais pas folle. J'avoue y réfléchir depuis un certain temps.
    J'ai pas mal d'éléments mais pas encore suffisamment.
    D’accord pour échanger et même se rencontrer mais en attendant, tu peux m'envoyer de l'information : cfe.cgc.adecco[at]gmail.com

  16. Réponse à anonyme de 22h17 :
    Un livre, pourquoi pas… Très bonne idée à creuser et j'accepte votre idée de nous rencontrer.
    Ecrivez-moi sur : cfe.cgc.adecco[at]gmail.com
    A bientôt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici