La question semblera incongrue à certains tandis que d’autres se la posent avec insistance, sans pour autant posséder le moindre début de réponse. Depuis la fusion, la rumeur court quand même et l’on entend souvent dans les agences cette remarque : « Le dernier PDV, c’était celui des commerciaux, le prochain sera pour les Responsables de recrutement ». Il est vrai que depuis le PDV et la disparition d’un grand nombre d’agences, un nombre bien éloigné du projet initial… mais ce n’est pas le sujet aujourd’hui, à certains endroits nous trouvons pléthore de recruteurs. 
Quand vous dénombrez trois ou quatre recruteurs pour un planning moyen de 100 à 150 intérimaires, pas besoin d’être devin pour imaginer qu’il puisse se passer quelque chose et que de douloureuses décisions puissent être prises. Notre « truc » imparable pour la compréhension des stratégies à venir demeure inchangé et nous l’avions exposé succinctement dans un tract de novembre 2011 intitulé « La finance expliquée aux nuls » qu’il n’est jamais inutile de relire. C’est la clef universelle de lecture de la vie des grandes entreprises.
Selon nous et nos lecteurs savent que nous nous trompons assez rarement – tant pis pour notre modestie – il se prépare un projet de réduction drastique du nombre des recruteurs. « Tant mieux nous disent certains, le dernier plan était pour les commerciaux, le prochain sera pour nous ». Tout ceci n’est qu’hypothèse et il n’est pas certain du tout que la majorité des départs s’effectuent dans le cadre d’un quelconque plan social. Ceux-ci pourraient s’effectuer, en partie tout au moins, de manière beaucoup plus discrète. Nous reviendrons sur le sujet, dès la semaine prochaine, après avoir recueilli l’avis de quelques Responsables de recrutement, notamment pour valider une hypothèse qui nous trotte dans la tête. Selon nous, ce seraient plusieurs centaines de recruteurs qui pourraient bien un jour prochain se retrouver à leur tour « surnuméraires ». La fuite en avant technologique et notamment informatique et Internet aggravée d’un insatiable appât du gain pourraient bien contribuer à une importante modification des contours de la fonction.
D’ores et déjà, nous restons dans notre rôle en alertant l’ensemble des recruteurs sur une probable réduction plus ou moins rapide des effectifs de la fonction. Nous lançons le débat et sollicitons votre témoignage et votre opinion sur le sujet. Partagez avec nous vos intuitions, vos réflexions, vos craintes aussi ou au contraire témoignez pour rassurer les tenants de la fonction et démentir nos intuitions. Un strict anonymat sera évidemment respecté :

3 Commentaires

  1. Pas de surprise à vos propos, on nous a robotisé, par contre pourquoi pas un plan social au lieu d'un PDV, quels moyens d'action avez vous ? enfin le fait de ne pas avoir signé notre avenant peut il accèlerer le process pour les soi-disants surnuméraires ? Qu' en pensez vous

  2. A l'inverse les commerciaux sont-ils en sous effectif ?
    Dans ma nouvelle "zone" nous sommes 3 commerciaux pour 22 ou 24 agences (suis un peu perdu). Un "club de survivants exceptionnel" semblerait'il…
    Les RR ne sont-ils pas les commerciaux de demain ?

  3. Je suis plutôt d'accord avec anonyme de 21h38. En témoignent les récentes nominations de Chargés d'affaires, qui sont des responsables de recrutement avec un potentiel commercial. Et leur nomination n'a pas créé d'autres postes de RR, l'effectif de ma zone est resté iso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici