Vos élus au Comité central d’entreprise Adecco ont déclenché un droit d’alerte
Cette procédure d’alerte, déclenchée par le CCE a
pour objectif d’obtenir des réponses détaillées de la direction sur la
situation réelle de l’entreprise et notamment lorsque les élus observent des «faits de nature à affecter de manière préoccupante la situation de l’entreprise« , ce qui est le cas. Notre avocat évoque par ailleurs des « actes anormaux de gestion« . A la CFE CGC, nous dénoncions depuis des années des orientations de nature à remettre en cause la pérennité de l’entreprise et il aurait été coupable de ne pas agir. Unanimement, les élus présents à la dernière préparatoire, tous syndicats présents confondus (CFE CGC, UNSA, FO, CFDT) ont donc décidé de lancer un droit d’alerte.

Nous en sommes malheureusement là et la procédure est lourde de conséquences pour l’entreprise. L’absence de dialogue social, les réponses à l’emporte-pièce, une certaine forme d’autisme devant la situation difficile de nombreux salariés et le manque de prise en considération de nos travaux et mises en garde ont contraint vos élus à déclencher cette procédure exceptionnelle.
Nos lecteurs seront informés systématiquement des avancées sur le sujet. 

Pour tout contact sur le sujet :

3 Commentaires

  1. J'espère que vous irez jusqu'au bout de la procédure. Stop aux effets d'annonces. Il faut tenir bon et vous faire respecter.

  2. bonjour

    ça va servir à quoi ? pensez vous réellement que tout d un coup les choses vont changer ? et le prime sur le CICE ou en sommes nous ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici