Nos confrères et collègues de chez Manpower dénoncent les incohérences d’un « tout-numérique » mal maitrisé. A la lecture de l’analyse que vous découvrirez en cliquant sur le lien ci-dessous, une question s’impose : qui gagne dans l’affaire ? Les clients ? Non. Les intérimaires et candidats ? Non plus. Les permanents alors ? Toujours pas. Alors… ?
Paru sur le site de la CFE CGC Manpower :

L’« en 1 clic » : la face cachée du rêve de l’intérim numérique

L’entreprise
mise énormément sur la digitalisation des services à l’attention de ses
clients et intérimaires. L’entreprise axe d’ailleurs sa communication
sur la modernisation de ses relations et promet les plus belles
avancées: information en temps réel, rapidité de traitement, accès à des
services personnalisés… C’est la logique du « en 1 clic » avec « mon
Manpower » au bénéfice des intérimaires et des e-services au bénéfice
des clients.


Si
nous, CFE CGC, reconnaissons les enjeux et les opportunités de la
digitalisation, cela ne doit pas nous empêcher de souligner les
contradictions d’une stratégie numérique qui ne met pas les priorités là
où celles-ci devraient être. Aussi, bénéficiet-elle réellement aux
salariés qu’ils soient intérimaires ou permanents ? L’homme reste-t-il
au coeur des relations ? C’est la source d’une frustration que nous
tenons à partager. La puissance du numérique pourrait être en effet
mieux utilisée.
Visite
guidée des incohérences et menaces que le quotidien nous enseigne et
qui illustrent un certain degré de méconnaissance de la réalité des
usages.
P.S. : sur le sujet, relire notre article du 5 février dernier « Le DRH de l’un des majors de la profession annonce la fin des réseaux d’agences et des « relations physiques« . 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici