Voici la publication promise du témoignage d’un Directeur d’agence. Nous vous le livrons tel quel, sans retouche, ni coupe, ni aucune modification afin de respecter son message. Nombreux sont certainement les DA et DMS qui se retrouveront dans ces lignes qui sentent le vécu…
« La
dure vie des Cadres Opérationnels: Directeurs et Directeurs Multi-Sites
(H/F), applicable également à certaines Fonctions transverses !

Chez
Adecco, autant il existe un nombre de couches managériales et
transversales à défier toute concurrence… mais le cœur de notre
métier et trop souvent oublié: Trouver un emploi à un Collaborateur
Intérimaire, pour une Entreprise Utilisatrice: Client, dans les règles
de sécurité optimales et dans le cadre légale.

Les
reportings, l’animation visuelle et j’en passe, deviennent des sujets
de plus en plus lourds qui la plupart du temps nous font encore nous
poser cette question: « A quoi bon le faire, puisque les informations
sont accessibles en un clic via des CMP et DECISEO…?
La
seule exploitation cohérente serait encore auprès des collaborateurs en
agence mais à 3: un DA, un RR, un CHAF quand ce n’est pas 2, la
tentation est grande de penser avant tout à servir les commandes car au
final, c’est notre CT qui en découle.

Un intérêt, OUI: Animer, expliquer et comprendre mais dans quelles conditions?

Une
question à se poser: « Peut-on admettre fermer le temps de 2 heures une
agence pour expliquer posément, aux quelques collaborateurs restants,
quand le téléphone ne fait que sonner ? »
La
grand-messe annuelle est là pour rappeler qu’il faut le faire, comme ça
c’est acté et il y a des témoins. Si ce n’est pas fait, avec les beaux
tableaux affichés, attention aux méchants coups de règles sur le bout
des doigts.

A
ce jour, nous rencontrons de plus en plus de DA et DMS, qui à défaut de
pouvoir prendre du recul pour donner une orientation cohérente au
centre de profit qui leur est confié, doivent mouiller le maillot auprès
de leurs équipes.
Ce
n’est pas le fait mouiller le maillot avec ses équipes qui est le plus
choquant, au contraire, c’est aussi une posture managériale qu’il faut
savoir prendre quand une agence ou une UO est en souffrance (perte de
clients, baisse des marges, de CT…).
Le
plus choquant est qu’aujourd’hui, une majorité de « Cadres
Opérationnels », qui devraient pouvoir prendre du recul sur leur activité
ne le peuvent plus.
Un
exemple concret vécu en rendez-vous client: « Monsieur le Client, nous
avons une pénurie sur ce type de profil, montons ensemble une formation
qualifiante : Un Contrat PRO ! ». La réponse ne se fait pas attendre:
« Nous avons déjà ce projet avec votre concurrent il y a 2 mois! » Dur
quand l’idée est dans votre tête depuis 4 mois mais que vous n’avez pas
eu le temps d’aller la défendre.

Parlons concret:

Suite au témoignage d’un Cadre arrivé dans cette situation, peut-être que certaines et certains d’entre vous se reconnaîtrons:

Attention,
il est important de préciser une analyse complète de la semaine avant
d’imaginer un problème d’organisation qui est surtout un problème des
organisations ou organisationnel. Rappelons un effectif de 3
collaborateurs sur 2 sites… Qui dit moins ?

Pour ce cadre, la semaine commence le dimanche vers 19h00:


Dimanche: Saisie de ses visites de la semaine passée (eh oui, son n+1
fait l’extraction dès le lundi matin), Compilation des plannings, DPAE,
Sortie de la boule de cristal pour imaginer les continuités de mission
avec un intérimaire auprès d’un client… Préparation de son point
agence du lendemain, Préparation de quelques relances pour lesquelles il
attend des réponses. C’est bon, les enfants couchés, il peut enfin se
poser devant la télévision et ce soir, sur M6, c’est Capitial avec un
sujet sur l’Emploi.


Lundi: dès 8h00, dring dring: « Votre intérimaire ne s’est pas
présenté », 8h01, glouglou glouglou (sonnerie de l’autre collaborateur):
« Il me faut de toute urgence un manutentionnaire, j’ai déjà appelé
Manpower, Proman, Crit & vous en dernier » des fois que… c’est du
vécu: Notoriété?
Entre tous les autres appels, le DA essai de glaner les infos de l’équipe pour finir sa compilation.
A
11h00, un mail: « Bonjour, nous attendons vos reportings ». Souvent,
quand je reçois ce genre de mail, j’ai envie de répondre: « Ca va venir,
mais je me fais couler mon café…, surtout ne pas dire que vous avez eu
un problème de messagerie, DECLIC, Léa ou autre… » Mieux vaut ne pas
répondre.
Avec
beaucoup de sympathie, l’équipe accepte de décaler d’une heure sa pause
de midi, reprise à 13h00 (en incluant cette heure dans leur temps de
travail, le contraire serait anormal mais encore trop d’actualité), les
points importants et d’échanges sont donc abordés pendant cette heure et
à 14h00, la réunion devient plus ou moins suivie selon les impératifs:
dring dring, glou glou, tchin tchin…

– Mardi, Mercredi, jeudi:
La
vraie semaine commence, au programme: PA, Commerce, RDV, Chercher des
candidats, plages accueil, il ne s’agit pas de renvoyer tous les profils
s’inscrire sur internet. Sans oublier les vacances, les réunions, les
RTT, maladie… ce qui peut représenter au minimum 1 permanent absent
pendant environ 6 mois sur une année pour une agence. Rappel du
contexte : à 3 permanents et 2 sites.
Personnellement
DA, est-ce possible de laisser ses collaborateurs permanents se prendre
la surcharge d’activité sans mettre la main à la pâte? De voir une
collaboratrice fondre en larme pour évacuer le stress de l’exigence d’un
client à 4% de marge brute et encore ?
Est-ce possible de rester inhumain ?… NON!
Et
tout au long de la semaine, les mails tombent: Tableaux de relance
client, « CASH CO », la dernière lubie du DZ, qui vient du DO mais qui
vient d’au dessus. Sauf que la demande est faite depuis une semaine et
il faut répondre au plus vite.
Le
DA ou DMS se pose alors la question, je reste un peu plus tard ou je
prends mon PC et je le fais après que les enfants soient couchés.

– Vendredi:
Branle-bas
de combat, prenez votre souffle, c’est parti: Tout le monde sur le
pont, relance des contrats à échéance: « vite vite, où va t-on mettre
notre CDI TT, synergie agence, attends je vois, Dring Dring, Bonjour,
j’ai besoin de 2 manutentionnaires pour lundi matin 8h00, on cherche les
2 manutentionnaires, vous arrêtez John, ok vous voulez Marcel, je crois
qu’il n’est pas disponible, je me renseigne, je vous rappelle, bonjour
Marcel, c’est XXX de Adecco, l’entreprise YYY voudrait te reprendre
lundi, si tu peux me rappeler au n°…, c’est bon j’ai les 2
manutentionnaires, allo Madame ZZZ, c’est bon j’ai les 2
manutentionnaires, vous m’envoyez les indications par mail, merci, allo,
oui bonjour Marcel, ahh, tu n’es pas disponible et tu as eu problème
avec ta paie, attends, je te passe le centre de service, à bientôt, dès
que tu es disponible, n’hésite pas, j’ai fait la COL pour remplacer la
demande de Marcel mais j’ai aucun profil, je demande à l’autre agence,
au fait notre CDI TT, tu n’as pas encore l’info, sinon je peux le mettre
à la place d’un gars qu’on à besoin, dring dring: Oui Madame ZZZ, vous
n’avez plus besoin des 2 manutentionnaires pour lundi, chantier reporté,
pas de problème, merci d’avoir appelé. A bientôt… »
Obligé d’arrêter là, j’imagine qu’une majorité se doute déjà de la suite de l’histoire, d’un vendredi classique.

18h00 a sonné! L’écran des téléphones s’éteint! C’est bon, c’est le week-end!
NON !
Car il y a les dernières demandes, les intérimaires qui viennent d’apprendre qu’ils
ne sont pas reconduits chez la concurrence et qui sont disponibles.
En 30 minutes, tout peut basculer.
19h00,
rincé, les DA et DMS s’assurent que les DPAE sont au moins faites pour
lundi, pour les contrats, on ,’a pas encore reçu les informations ou il en
manque.

Pour rappel, le 18-19h00 du vendredi soir, c’est tout bénéfice Adecco!

– Samedi:
On
ouvre de nouveau son PC portable, petit traitement des mails, e-docage
de ce que l’on a pas eu le temps de faire, et oui, si les justificatifs
de domicile ne sont pas enregistrés, c’est la paie qui trinque.
On
finalise les contrats possibles à finaliser, on switche avec un
intérimaire qui nous a appelé la veille pour en mettre un autre si il
répond.

Voici
un aperçu de la vie d’un DA ou DMS qui doit pouvoir et surtout savoir
jongler, tout en motivant son équipe qui ne touche plus de variable par
exemple.

A
tous les collègues Managers, soyez justes avec vos équipes, votre RR a
besoin de partir plus tôt pour une réunion à l’école de son enfant, ne
lui demandez pas de rattraper l’heure d’absence quand celle-ci ou
celui-ci donne déjà beaucoup. Sachez ajuster.
Les
Collaborateurs, RR, CHAF, ATC, Ass. Recrutement et j’en passe… sont
les 4 piliers de votre Agence. Si vous en affaiblissez un, c’est votre
structure qui va commencer à être fragilisée.

Amicalement

Un DA d’Adecco France »

13 Commentaires

  1. Ancienne collaboratrice j ai l.impression de revivre ce que je vivais à l'époque à la différence que les réunions de ma da étaient surtout faites entre 12 et 14 et non récupérées. Ce da doit certainement être plus juste, d ailleurs si il dit ce qu il,écrit.
    Je suis restée en lien avec d.anciennes collègues, quand je les entends me parler de leur quotidien et moi le mien maintenant, pour rien au monde je retourne chez adecco. Je suis maintenant dans une enseigne nationale qui accessoirement se pose moins de questions mais avance car on a pas 50 personnes sur un même projet, et quand on lance un truc, un mois après l'informatique c'est calé, la comm pareil et roule.
    Bon courage

  2. Je reconnais toutes ces situations et parfois tout se cumule sur une même journée ! Là je reconnais un vrai investissement des collaborateurs non cadres car quand vous encadrez du personnel avec plus d'ancienneté que vous et qu'ils ne veulent plus faire d'efforts (ce que je peux comprendre) c'est encore plus compliqué et je ne fais ici pas encore référence aux multisites. Votre DZ viendra ensuite vous expliquer que c'est parce que vous ne savez pas adapter votre posture managériale, vous sortira de beaux discours et s'en ira vaquer à ces autres occupations. Vous passez votre temps à vous adapter à tout le monde sans aucune reconnaissance. c'est même parfois le contraire qui se produit !

  3. Merci pour ce témoin, cela résume complètement les situations vécues pour une grande partie des agences, surtout dans l'adecco des champs " que je connais" , maintenant il a quoi comme solution ?
    Si ce n'est d'alerter les rh et les syndicats sur ce type de position avec 2 permanents + 1 da sur 2 sites. Nous sommes plus sur une position de "droit de retrait" et c'est au CHSCT – SYNDICAT d'agir sauf que pour le moment on ne voit rien venir …..

  4. Adecco a tout fait pour décourager les permanents: plus de variable,des outils informatiques, des reporting et des procedures à ne plus en finir. Au final, dans un secteur hyper concurentiel où réactivité et ténacité sont plus que nécessaires, Adecco voit ses PDM baisser,son capital humain et son image s'éffriter. Tel un chateau de sable qui s'écroule par le bas, il ne restera plus que Catoir , son big data et ses CDI intérimaires.
    Quand on connait tout le travail fait en agence pour "vendre" les missions,fidéiser les intérimaires et les entreprises. Quel gâchis!
    Ce qui m'ennnuit le plus, c'est qu'Adecco se présente encore comme un employeur Responsabe socialement alors qu'au fonds ce n'est que la vitrine de la Finance Internationale qui une fois qu'elle aura terminer avec Adecco, passera à une autre enseigne.

  5. Logique que rien ne bouge sur les conditions de travail… J'essaie d'alerter sur la qualité de vie depuis des mois.

    Le CHSCT … c'est le cirque !
    Aucune stratégie, que des syndicats qui se tirent dans les jambes, aucun dialogue, aucune préparation des réunion inter-syndicats : Le rouge contre les autres couleurs de l'arc en ciel.

    Un CHSCT de la taille d'une DO avec presque 100 DP en guise de représentants.
    C'est une armée mais c'est l'armée mexicaine.

    Moralité le mal-être continue.
    Les DZ sus pression répercutent la pression.
    Les mauvais Managers poussent les équipes RR/CR à bout.

    Je crois qu'une des conséquences que PERSONNE ne voit c'est qu'en réalisant des agences Online c'est que la représentation salariale diminuera aussi (les machines n'ont pas droit aux syndicats).

    Alors au jeu de qui voudra sauver ses fesses : Préservez vous. Trouver les bons leviers pour vous protéger des mauvais managers et veiller à vous souvenir que vous n'êtes pas des robots qui ne déléguez pas des machines mais bien des hommes/femmes.

    Alors quand nos CHSCT arrêteront de poireauter le temps qu'une DIRECCTE ne statue sur le nombre d'instance…. Peut-être pourront nous écrire un plan de sauvegarde de l'entreprise et nous appuyant sur les experts et expertises.

    Droits d'alerte/retrait : Concertez vous et usez en à bon escient.

  6. C'est vraiment ça notre quotidien et tu oublies la pression permanente sur les résultats,les clients qu'on te pique pour Onsite,hubsite,spring,PME
    La marge brute qui disparait dans les frais et ponctions que tu ne comprends pas forcément
    La politique des salaires qui fait que tu gagnes moins qu'il y a 10 ans,la participation envolée aussi,le cadeau de Noël connais pas…

  7. Monsieur le nouveau DO est déjà sur un discours PDM et Rentabilité, sauf qu'au vu des résultats de Janvier, la rentabilité est dans la poches des actionnaires, à quand une vraie réaction sur les frais financiers à 10%, simple rappel le cice "disparait" en 2018 : je vous dis pas la tête de notre état de gestion, quoi que si allègement supplémentaire hop en directe dans nos états de gestion mais hop hop un tour de passe passe, une partie disparaît encore une fois "ponctionné" par le siège, rappelez vous à l'époque le scandale sur les allègements, allo quoi, je te pompe encore plus ! Bref tout ça pour dire que nos pdm se cassent la … et que rien n'est fait pour encourager les agences, des dz complètement à la ramasse, la finance n'en parlons pas, si ce n'est des équipes agences qui font ce qu'elles peuvent, solidaires entre elles mais dans situations ahurissantes à certains endroits, je pense que si notre DRH débarque et ça serait avec un grand plaisir de l'accueillir elle tomberai de sa chaise plus d'une fois, bref nous sommes sur quelque chose qui est sur le point d'exploser mais ça fume, ça fume uniquement, encore une fois rien ne bouge, le ce agence, vite oublié cette histoire, sauf que nos intérimaires n'oublient pas eux !! et nos permanents non plus, les conditions de travail de certaines agences qui sont, comment dire à la limite c'est clair du droit d'alerte, MME LA DRH venez faire un tour dans les agences en souffrance !

  8. Quand je vois ce témoignage, quand je lis les commentaires d'articles en articles, je me demande où veut aller l'entreprise. Une concurrence interne monte progressivement et l'image que nous donnons de leader qui veut, vous m'excuserez l'expression, péter plus haut que son c.. et en train de nous jouer des tours.
    Nous perdons tous les jours un petit peu plus l'essentiel de notre métier. Tout le monde se couvre de mails, beaucoup veulent se revendiquer la paternité ou maternité d'un embryon souvent mal fait et pendant ce temps les clients comme les intérimaires nous font courir comme des dingues pour des coques de pistaches.
    Ce témoignage en ai la preuve, qui ne le vit pas?

  9. C'est moche à voir, j'ai un cas identique en tête, peut-être légèrement différent mais à peu de choses.
    Vu le mutisme de la direction, le laisser faire et ne rien dire en se voilant la face, 2 possibilités: on marche sur la tête ou on épuise les ressources pour un écrémage naturel???
    La réponse me semble maintenant évidente.

  10. Tant qu'on fait le job la direction s'en fout. Les gentils petits salariés font des heures sup gratos et se rendent malades et en burn-out mais tant que personne ne bougera ça durera. C'est ça le miracle Adecco : travailler plus pour gagner moins et tout le monde s'écrase.

  11. Et encore, demain (et pas en 2018) ils auront appliquer une nouvelle idée qui risque de encore plus de pénaliser à la longue les agences

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici