(Photo issue du réseau Linkedin)
Après Chaneze en 2014, Clémence en 2015 et Camille en 2016, place aux garçons et c’est Maxime Le Tellier qui décroche le titre, précaire certes, mais prestigieux de « CEO for a month » pour l’année 2017. Selon un éminent anglophone-anglophile consulté pour la circonstance, il s’agirait d’un « PDG pour un mois ».
Il s’agit ainsi du quatrième volet français d’une opération lancée il y a cinq ans en Norvège, proposant à un étudiant dûment sélectionné d’accompagner durant une année notre PDG France, Christophe Catoir, dans tous ses déplacements, rendez-vous, réunions…  et de vivre ainsi au rythme et dans la peau d’un dirigeant de grande entreprise, en l’occurrence d’Adecco France.
Étudiant à l’EM Lyon, Maxime, 24 ans, se dit « prêt » à relever cet « énorme challenge » et son agenda déborde déjà avec des déplacements prévus entre Paris et Lyon et dans diverses réunions, peut-être même à La Réunion, de nombreux rendez-vous, Roland-Garros, un comité sur la question du digital et, politically correct exige, une intervention sur les réfugiés. Bref, pas de quoi s’ennuyer, ni peigner la girafe qui attendra. A ce jour, aucune rencontre n’est prévue avec les représentants du personnel mais cela ne saurait sans doute tarder. Qui pourrait un instant imaginer qu’il soit possible d’appréhender la direction et la marche d’une entreprise sans s’imprégner des exigences et de la nécessité d’un dialogue social de qualité ?
Cette opération de marketing doit aussi permettre, selon ses concepteurs, de  rapprocher le monde de l’école et celui de l’entreprise et Maxime confirme sa détermination à « ouvrir les portes du monde de l’entreprise aux jeunes ». Les vioques iront sans doute se faire cuire un œuf ailleurs.
Quoiqu’il en soit, nous souhaitons bonne chance à Maxime pour cette opportunité exceptionnelle et d’accomplir chez Adecco le stage le plus riche possible.

10 Commentaires

  1. C'est toujours la même histoire, rien pour nous qui trimont toute la journée pour une poignée de cacahuètes pendant qu'il se pavanera.

  2. Il est plutôt Coco le petit Jeune. Le but de rapprocher le monde d'école à l'entreprise c'est bien, bon ambassadeur sur le sujet.
    Max n'oublie pas les aînés qui sont justement là aussi pour former les petits jeunes!

  3. Près de la haute, tu parles ! Quand tu travailles chez Adecco faut accepter le niveau au raz des pâquerettes, pour le salaire y compris !

  4. Je pense que justement il faut arrêter d'accepter vos salaires au raz des pâquerettes. Moi j'ai mis les pieds dans le plat avec menaces, et vu que la situation est compliquée chez nous, comme par hasard j'ai reçu une rallonge. Arrêtez de pleurnicher et d'être jalou de vous collègues. Bougez vous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici