Entre le technologiquement correct, la conformité à l’air du temps et la réalité, il y a un fossé qui parfois prend des dimensions de gouffre. En témoigne ce que l’on nomme pudiquement l' »incident technique » d’hier, en fait un énorme clash informatique ayant paralysé toute activité et qui laisse rêveur sur les aléas d’un monde à venir entièrement digital. Il tiendra aux salariés de prévoir livres, mots fléchés, maquettes, jeux de société et broderie pour les amateurs du genre, afin de pallier aux périodes sans informatique. Corde à sauter et baskets pour les plus sportifs.

L' »incident technique » survenu hier chez l’un des principaux fournisseurs du groupe (HP pour ne citer que ses initiales) aura provoqué une interruption de service sur toute la journée et ceci sur l’ensemble des applications dans toutes les filiales du groupe Adecco. La paralysie totale.

Au moment des NAO (négociations salariales) mais pas seulement, nous aimerions que la direction se souvienne de l’ingéniosité, de la motivation des équipes et de leur esprit de service qui aura permis de maintenir, pour les clients et les intérimaires, un service minimum, grâce à l’imagination, au système D, à la mémoire et à ce qu’il subsiste de données écrites sur papier. Le capital humain affichera toujours une incomparable et surtout irremplaçable valeur face à la technologie, aux chatbots, aux robots et à l’intelligence artificielle qui ne devraient jamais être pris pour autre chose que ce qu’ils sont : des outils et des moyens. Utiles, sans doute, indispensable parfois mais toujours au service de l’homme et non l’inverse.

Quelle autre leçon tirer de cette journée, si ce n’est que la course folle au tout digital ne peut faire oublier les dysfonctionnements, pannes et complications propres à toute technologie. Imaginons, rien que pour l’exercice, un pareil plantage qui, au lieu de paralyser l’entreprise une journée, bloquerait toute activité deux, trois, quatre ou cinq jours. Science-fiction ? Pas forcément…
Lundi sur ce blogue :  
Adecco 2020 et ses dérives

4 Commentaires

  1. Sans commentaires quand on voit les messages reçu en agence reçu de nos dz, c juste déplacer, lamentable, tu galères le jeudi, le vendredi.tu fais 2 journée en une, et on te remet la pression pour faire ta top line et ho la haut venez faire un tour en agence ! Allez je vous mets au challenge de venir avec nous le jeudi et vendredi vous ne tiendrez pas 2 heures!!!!!!!!!

  2. ça fait des années que nous vivons au rythme des lenteurs informatiques. Heureusement que l'humain sait encore faire la différence quand le robot est HS. Ne l'oubliez pas tout en haut !

  3. De quoi vous plaignez-vous ? Vous vous étiez reposé pendant la panne ! Où est le problème ? Le vendredi il faut donc bosser deux fois plus et plus vite, eh oui c'est normal de remettre encore un peu de pression à ceux qui pensait pouvoir se la couler douce jusqu"au Week-end. Il ne faudrait pas prendre des mauvaise habitude trop vite.
    Et puis si vous n'avez pas de reconnaissance, ne vous alarmez pas, c'est normal aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici