Dans les coulisses du dialogue social, vos élus CFE-CGC doivent parfois s’armer de la plus grande patience dont ils disposent tant les réponses approximatives, dilatoires et tardives pourraient finir par crisper les plus sereins d’entre nous. Certes, nous bonifions avec le temps mais quand même, il faudrait voir à ne pas en abuser…


Voici un exemple, sinon de dialogue désaccordé tout au moins de réponse dilatoire, ne répondant absolument pas à la question et manifestant même, selon la meilleure hypothèse, une grande désinvolture à l’égard des instances mais surtout des véritables problèmes subis par les salariés. Voici la question : 

« Le système d’OD s’essouffle en raison de la pénurie de candidats
et de la politique de rémunération basée sur l’objectif de CA. 




Au cas où une agence propose de réviser un accord afin de confier la
gestion et le recrutement aux agences qui recrutent, que compte faire la
direction afin qu’il n’y ait pas d’incidence sur l’objectif
CA de l’agence de rattachement ? 

• Une règle pourrait-elle être proposée afin de pouvoir mieux appréhender et harmoniser le système d’OD ?  » 


 

Pour être bien certain que la direction comprenne la double question, voici les précisions apportées par l’élu : 


« L’agence X reçoit et centralise les commandes du client. (comme pourrait l’être OPNAT pour certains accords nationaux) . 

Le client ne souhaite pas avoir plusieurs interlocuteurs.

Les
gestions sont dans ce cas gérées par l’agence X et les délégations sont
envoyées aux agences locales. Dans ce cas une OD est déterminée pour
l’agence locale qui recrute et une
autre pour l’agence X qui gère les contrats.

Le
budget 2018 prévoit un pourcentage de PV basé sur le CA. Si l’agence
qui gère les contrats ne facture plus, il y aurait dans ce cas une perte
de CA et une baisse de rémunération
variable des collaborateurs alors que pour ADECCO FRANCE le CA
resterait inchangé.


A partir de cet exemple, merci de bien vouloir répondre aux 2 questions suivantes :


1/ Au cas où une agence
(X) propose de réviser un accord afin de confier la gestion et le recrutement aux agences
(locales) qui recrutent, que compte faire la direction afin qu’il n’y ait pas d’incidence sur l’objectif CA de l’agence de rattachement
(X) ?
« 

(réponse de la direction qui avait sans doute un train à prendre ou une course à faire avant fermeture. NDLA)

« Ce
type de pratique reste exceptionnel car la commercialisation de notre
solution OPNAT doit être la priorité. Pour les clients non accords
nationaux qui rentreraient
dans ce type de process, la direction ne prévoit pas de règle uniforme,
il doit s’agir d’un accord préalable entre l’agence émettrice de la
commande et l’agence qui la reçoit. »

 

« 2/ Une règle pourrait-elle être proposée afin de pouvoir mieux appréhender et harmoniser le système d’OD ? »

(alors là, la réponse vaut son pesant de part variable non versée et dans le genre « cause toujours tu m’intéresses », on peut difficilement mieux faire.NDLA)

« Non,
car en créant une règle, nous légitimons un usage qui doit rester
exceptionnel car nous attachons une grande importance au contact local
entre le client et l’agence sur
son bassin d’emplois
. »
Vous nous croirez ou non mais « la vérité si je mens », il a fallu près de trois mois pour obtenir ces non-réponses. Trois longs mois de relances pour n’aboutir qu’à une fin de non recevoir manifestant ouvertement un manque d’intérêt pour la question posée dans les instances et par conséquent pour le préjudice subi par les salariés. Tout ça pour ça, serait-on tenté de conclure…


Dans les jours prochains sur ce blogue :


LA CFE-CGC dénonce des NAO pour rien
Les budgets 2019 seront-ils réalistes ?
Onsite : Lean management et surabondance de statistiques
Les conséquences de la fin du CICE
Des retraites lourdement amputées dès janvier 2019
Le télétravail, où en est-on chez Adecco ?

2 Commentaires

  1. A question embarrassante, réponse d'embarrassé ou débarrassé.
    Avec tout le respect que j'ai pour nos amis Normands, celà pourrait s'appeler une réponse de Normand.
    Ce qui est sûr, c'est qu'en ne répondant pas clairement sur un tel sujet, celà va continuer à générer des tensions entre agences et quand on est en mode One-roof, prendre un café avec un collègue deviendra de plus en plus tendu.
    C'est du vécu mais c'est peut-être une volonté!

  2. ça prouve que tout là-haut, la direction s'intéresse peu au réseau et ne connait pas ses problématiques du quotidien ! Du moment que l'argent rentre dans leur porte-monnaie, ils se foutent des répercussions dans celui des autres. Dommage messieurs, ce n'est pas comme ça que vous inciterez vos collaborateurs à développer le business.
    Mieux vaut tout se garder pour soi, plutôt que jouer la synergie. Bref, ça ne change pas !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici