La raison du plus fort n’est pas toujours la meilleure…
Que se passe-t-il à l’Ouest ? Quelle est la cause de tous ces départs de l’entreprise, souhaits de mobilité et demandes de rupture conventionnelle ?
Lorsque celles-ci sont refusées c’est à des abandons de poste plus ou moins convenus que nous assistons. On nous évoque une pression continue et excessive, une ambiance tendue, parfois un management par la « terreur » et si ce terme peut heurter certains, remplaçons-le simplement par peur, ce qui ne change pas grand chose. Un exemple ou plutôt un indicateur parmi tant d’autres : pour le recrutement d’un Directeur de zone, le moins qu’on puisse dire c’est que les candidatures internes ne se bousculent pas au portillon alors que la fonction devrait être comprise comme l’évolution hiérarchique normale et même évidente du Directeur d’agence aspirant à valoriser son expérience et à la dépasser. Quel est, à l’Ouest, le problème qui refroidit à ce point les ambitions ?

On nous évoque aussi une traque aux anciens, sans doute trop bien rémunérés en même temps qu’insuffisamment malléables et manipulables. Ces anciens qui ont contribué à donner à l’entreprise la dimension qu’elle affiche aujourd’hui n’ont-ils pas amplement mérité la position qu’ils occupent et la rémunération qu’ils perçoivent ? La course effrénée aux bénéfices sur fond de budgets trop souvent surévalués ne peut justifier certaines pratiques managériales, de même qu’une dentition hypertrophiée rayant le parquet ou déchirant la moquette, au choix, n’octroie pas tous les droits, notamment celui de jouer en permanence sur l’intimidation et la menace. On peut d’ailleurs s’interroger sur le silence pudique entourant ces pratiques éthiquement répréhensibles. Prenons l’exemple de nos révélations sur les « Problèmes de confidentialité et d’utilisation de l’enquête GPTW » ayant abouti au licenciement d’un cadre performant et au-dessus de tout soupçon mais sans doute un peu trop cher et libre de parole pour s’inscrire dans la réorganisation qui vient… Hormis nous, qui vous en a parlé ? Qui a relayé l’information ? Nous aurions dû assister à un véritable tollé devant l’ampleur du scandale, à une multiplication de communiqués, d’enquêtes, de dénonciations, de demande d’éclaircissements. Mais non, rien. Nos révélations tombent à plat comme si nous avions délivré un vulgaire bulletin météo. Pourquoi ce silence ? Indifférence coupable ou pétoche de fâcher ? Qui couvre qui ? Ne faut-il plus évoquer que d’improbables problèmes périphériques et taire les sujets fâcheux ? En un mot, faire semblant, au prétexte que nous nous trouvons en période pré-électorale ? Nous pensons au contraire que les cadres choisiront d’être représentés par ceux les plus à même de les défendre : des élus parlant haut et fort en leur nom.

Qu’importe, nous avons entrepris un certain nombre de démarches, noué quelques contacts et poursuivrons notre travail d’information au service des salariés. Nous reviendrons évidemment sur cette affaire dès que nous serons en possession de nouveaux éléments. Mais au delà de cette vilaine histoire pour laquelle, comme d’habitude, les casseurs ne seront pas les payeurs – nous en reparlerons – nous dénonçons un type de management potentiellement pathogène, c’est-à-dire stricto sensu qui rend malade ceux qui y sont trop longtemps exposés. Un management qui tétanise et empêche les uns et les autres de donner le meilleur d’eux-mêmes.

Aujourd’hui, la direction doit entendre que la restructuration lourde mise en œuvre dont le point culminant apparaitra en 2020… impacte forcément les résultats, d’autant plus dans une conjoncture faiblissante. De plus, les budgets n’ont tenu aucun compte d’une situation économique à venir pourtant connue de tous (relire « Les milieux financiers anticipent une baisse d’activité de l’intérim » publié sur ce blog le 3 janvier dernier) alors qu’il paraissait logique d’anticiper les effets conjugués de la réorganisation et de ces perspectives économiques.

Cadres, ne restez pas isolés mais faites plutôt comme ceux de nos collègues qui nous rejoignent toujours plus nombreux. Contactez votre élu ou délégué syndical CFE-CGC ou écrivez à notre adresse centralisée (cfe.cgc.adecco@adecco.com).

12 Commentaires

  1. Bon bilan de ce qui ce passe à l'Ouest… Je reconnais le far West et celui qui pense en être le shérif ! Brrr
    Je pense surtout aux collègues cadres qu'il maltraite.

  2. Bon résumé et enfin le récit de ce qui se passe à l'ouest
    on voit les cadres expérimentés partir les uns après les autres alors que nous sommes déjà en sous effectif

  3. Les budgets imposés de cette année sont délirants compte tenu des tendances que tout le monde annonçait déjà en fin d'année dernière.
    En fait, c'est la même mascarade chaque année

    Le problème est aussi que les "élites" à tous les étages sont coupés du reste du monde
    Dès l'étage du DZ, on pense que l'on peut remplacer les collaborateurs qui partent ou dont les CDD qui ne sont pas renouvelés, par d'autres qui feront le job dès leur arrivée

    La majorité du temps, les RH n'arrivent malheureusement plus à attirer les candidats pour Adecco

    2 possibilités :
    Ils communiquent les postulants à leur offre sur le net au DA sans prendre la peine de faire une sélection (normal, comment peut on recruter quelqu'un pour un job que tu ne connais pas ? ) alors que les agences arrivent à faire le job de meilleure qualité via COL
    Ou plus simple, ils déshabillent une agence d'un collaborateur pour en habiller une autre.

    Pendant ce temps là, Lyon claque des augmentations et des facturations au forceps maladroitement en laissant les agences recoller les morceaux sur le terrain.
    Ce n'est pas la marque Adecco qui fait le planning Client et TT, c'est grâce au relationnel et la qualité du job des collaborateurs en agence !

    Jusqu’ici tout va bien…
    Jusqu’ici tout va bien..
    Jusqu’ici tout va bien.
    Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage
    (La Haine)

  4. Article très réaliste. Les PDG, DG et DRH savent ce qu'il fait et le laissent faire ?
    GPTW n'est pas confidentiel ???

  5. Et les budgets !!! du grand délire et la garantie de bosser au fixe toute l'année, un fixe désespérément fixe comme vous dites !

  6. c'est pire que du Bal Trap !! les budgets sont en complets décalages avec la réalité, et en réunion on nous dit que nous "DA" sommes responsables des budgets demandés ! oui bien sur ! si on prend la premeière version que nous avions présenté et qui était très proche de la réalité d'aujourdhui mais après 4 Allers retours où on te dit que tu ne peux pas être à -15 mais plutot à zero sauf que maintenant c'est nous qui subissons !! non seulement la pression de notre DZ qui subit la pression de son DO et quelle pression !!! trop fort on vous pond une opération tous CDI I pendant les vacances scolaires ! faut le faire quand même ce qui veut dire que pendant 15 jours très peu de dossiers vont être remontés puisque déjà tu es en sous effectif que tu vas déjà tout faire pour honorer les commandes, bref ça va faire un bide !!!! rdv fin avril pour le constat !! on impose à des CHAFF et des ATC de lancer les appels, sauf qu'il n'y a aucune primes pour eux ! STOP avant de lancer des challenges de ce type, jouer collectif c'est à dire que toute l'agence peut jouer et gagner en collectif ! faut pas être né de ST CYR pour savoir ça quand même alors !! j'ose espérer que c'est pas le DO qui a pondu ça !! bref ça tangue dure à l'ouest même si on a le pied marin, je ne sais pas combien de temps certains vont pouvoir tenir, attention à la prochaine vague ça risque de faire mal, et je suis pas sur en plus que GPTW de la rentrée sera aussi bon, tiens en parlant de ça on a toujours pas eu les résultats !!!

  7. Je trouve que cela commence à faire beaucoup sur l'ouest, et ce n'est pas la première alerte que nous avons ce meme type de faits ou de pressions depuis le changement de "minister de la do" 🙂 et oui nous sommes des dures à cuire à l'ouest, des gens de la terre comme on dit et va falloir que nous reprenions la "bagarre" pour defender nos interest, c'est désolant parce que personne ne bouge,
    Combien d'agences sont en détresses aujourdhui ? combien de permanents en arrest ? et surtout on laisse faire des situations, les DZ pensent que ça va passer mais ça passera pas !!! quand vous voyez qu'il y a des RR piliers des agencies qui tombent comme des mouches avec des arrest jusqu'içi que nous avions jamais, c'est que nous sommes au bout d'un système avec des budgets et une pression de fou ! bref le vent tourney, et je pense que certains vont descendre du train mais nous nous serons toujours là

  8. Après les feux de l'amour, je t'aime moi non plus, voiçi DALLAS !!
    et ce n'est pas fini ! je pense plus à un Ball Trap !!
    C'est tout simplement la faute au système de budget qui sont trop ambitieux et irréalistes ! c'est ça qui met la pression tout simplement ! mais malheureusement là haut ils n'en tiennent pas compte, n'écoutes pas, et c'est pas les conf, les challenges, les mails qui vont changer le climat ambiant, dans 6 mois on va nous dire, allez on change de sytème de rem !!!! ba voyons allons y c'est tous les 2 ans de toute façon que chacun veut imposer son système de rem, ah oui, j'oubliais "talents" l'idée du siècle qui va faire pchittt dans quelques temps, je pense que le "gars" qui a inventé ça n'est pas venu en agence travailler c'est pas possible, bref j'arrive chez Adecco et je vais pondre un truc , histoire de et hop dans 1 ans je serai parti et talents ne sera plus animé, ça ne vous rappelle pas " CAP" ….

  9. c'est clair c'est du grand n'importe quoi et quand on voit certains évoluer sur certians postes, on se pose vraiment des questions !! c'est quoi le casting chez Adecco, plus tu es mauvais plus tu évolues c'est un truc de fou !!!

  10. c'est clair les agences sont à bout, et les situations sont connues par certains DZ qui ferment les yeux, et qui se disent que ça va tenir comme ça, ou que ça va passer jusqu'au jour où les salariés vont se mettre en arrêt et va falloir faire le pompier !!!

  11. Je suis permanent sur une agence où nous sommes 2 et notre DZ sait que depuis des mois nous sommes à saturations mais ras, pas de son, pas d'image !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici