Oh, ce n’est évidemment pas nous qui posons la question, ou tout au moins nous ne la posons pas seuls, mais nombre des principaux intéressés, salariés cadres et non cadres d’agences PME. Quel que soit le sujet, l’attentisme prévaut nous affirment-ils. Il est urgent d’attendre un nouveau Directeur opérationnel, qui semble se faire désirer…(le lendemain même, nous apprenions la nomination du nouveau DO PME, ce qui ne change rien à notre analyse globale). La numéro deux de la DO PME choisit de rejoindre le réseau Adecco France (« Solutions ») sans que soit évoqué son possible remplacement. Quant aux équipes agences, ici et là, elles évoquent un manque de moyens criant, des départs non remplacés… Bref, même si la direction n’a aucune intention particulière concernant ce réseau et ce segment, le moins qu’on puisse dire c’est que se multiplient les signes sinon d’une désaffection, tout au moins d’un désengagement. Tout laisse à penser qu’une probable réorganisation est en gestation. Si tel n’est pas le cas, nous reconnaitrons bien humblement et aussitôt notre erreur, mais…
D’où notre question en titre : quel est réellement l’avenir du réseau PME ? Bien sûr, nous ne nous attendons évidemment pas à une réponse claire, franche et transparente mais il est de notre rôle d’anticiper pour mieux informer et surtout contribuer à limiter les conséquences humaines des stratégies de l’entreprise. A défaut d’un accord GPEC opérationnel, nous nous efforçons d’emprunter le rôle de vigie.
Il faut dire qu’au moment où le réseau d’agences vit une érosion sans précédent, avec du deux, du trois, du quatre voire du cinq en un, un « Hub » en l’occurrence, il parait légitime de s’interroger sur le devenir d’agences dont les plannings plafonnent le plus souvent à quelques dizaines d’intérimaires tout en étant pour nombre d’entre elles parfaitement rentables et bien gérées. Ce serait, selon nous, une erreur fatale de s’en prendre à ce réseau offrant aux clients une spécificité maintenant bien établie et constitué de collaborateurs permanents impliqués.
Nous sommes preneurs d’informations sur le sujet car l’enjeu est de taille et nous nous devons de demeurer vigilants pour mieux accompagner et défendre nos collègues. N’hésitez pas à nous appeler ou à nous écrire.

2 Commentaires

  1. Clairement, tant que m Alain D est toujours là, cela ne bougera pas, par contre le jour où il s'en va et cela ne va pas tarder, je dirai que Christophe C va prendre la place et que notre DG va clairement demandé la fusion des réseaux PME et SOlutions avec la creation de department BTP, et spécialités en function de bassins,bref nous allons revenir à ce que nous avons déjà vue avec des spécialisations par department, par agence et qui fonctionnaient bien 🙂 affaire à suivre, je pense que maintenant c'est juste une question de mois et de gouvernance, allez je mets un billet pour le second semester 2020

  2. Clairement LA plus mauvaise decision stratégique orise par le groupe a été créer ce reseau. Concurrence en interne sur les profils qui font le nerf de la guerre des agences…Les concurrents ont apprécié!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici