Et nous, sommes-nous prêts ?

0

L’entreprise d’intérim Randstad touchée par une attaque informatique

L’entreprise de travail en intérim Randstad est touchée par une cyber
attaque. À ce jour, l’enquête menée par l’entreprise a révélé que le
ransomware Egregor a réussi à accéder à son environnement informatique
mondial et à certaines données, notamment liées à ses opérations aux
États-Unis, en Pologne, en Italie et en France.

Une enquête pour identifier les données personnelles accédées

Des données ont été publiées par le groupe présent derrière Egregor afin de prouver la réalité de son attaque. « Ils
ont publié ce qu’ils prétendent être un sous-ensemble de ces données.
L’enquête est en cours pour identifier les données qui ont été accédées,
y compris les données personnelles, afin que nous puissions prendre les
mesures appropriées en ce qui concerne l’identification et la
notification des parties concernées 
» annonce Randstad.

L’entreprise
d’intérim a déclaré le 3 décembre avoir pris connaissance d’activités
malveillantes dans son environnement informatique. Elle a lancé une
enquête interne sur cet incident avec son équipe de réponse aux
incidents 24/7. Des experts tiers en cybersécurité et en criminalistique
ont été engagés pour accélérer l’enquête et aider à la correction de
l’incident.

Des serveurs ont été touchés mais l’activité n’a pas connu d’interruption. « Des
mesures globales rapides ont été prises pour atténuer l’incident tout
en protégeant davantage les systèmes, les opérations et les données de
Randstad. En conséquence, un nombre limité de serveurs a été touché
 » présente Randstad. « Nos
systèmes ont continué à fonctionner sans interruption et il n’y a eu
aucune interruption de nos opérations. Sur la base de notre enquête
actuelle, rien n’indique que des systèmes tiers ont été touchés. Les
autorités réglementaires et les services répressifs concernés ont été
informés
 » précise l’entreprise.

Des ressources importantes mobilisées

L’attaque mobilise beaucoup de ressources côté Randstad. « Nous consacrons des ressources importantes pour faire face à ce regrettable incident » poursuit l’entreprise. « Malheureusement,
nous ne sommes pas seuls dans cette situation, car les cybercriminels
sont devenus de plus en plus sophistiqués et agressifs ces derniers
mois, ce qui a fait que de nombreuses organisations subissent de telles
attaques
 » déplore Randstad. En 2019, Randstad a réalisé un chiffre
d’affaires de 23,7 milliards d’euros et employait 38 000 personnes.
Randstad a été fondé en 1960 et a son siège à Diemen, aux Pays-Bas. 

Source : La revue du digital

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici