Il y à parfois des réponses apportées aux salariés concernés par le PSE qui nous surprennent., c’est le moins que l’on puisse dire. Informations erronées, incomplètes ou parfois simplement absentes… Mais personne n’est parfait et le délégué syndical bonifie avec le temps, acquerrant et développant au fil des années patience et tolérance.

Mais là, nous venons de recevoir un message d’une salariée qui nous fait part d’une réponse complètement surréaliste, voire psychédélique qu’elle vient de recevoir. Le mieux, c’est de la citer afin de ne pas trahir ses propos, mais un conseil, asseyez-vous avant de lire… (nous déclinons toute responsabilité en cas de chute) :

« Bonjour,

Ne retrouvant pas les montants attendus (différence de 1500€) sur l’intégralité de mes indemnités de départ (licenciement, départ volontaire) j’ai contacté l’assistante RH qui m’a adressé bulletin de salaire et attestation Assedic.

Son explication : le salaire de référence pris en compte est une moyenne des 12 derniers mois (jusque là c’est normal) mais proratisé sur un nombre d’heures moyen effectué tout au long de mes 14 ans de carrière.

Comme j’ai eu 2 enfants pendant cette période : j’ai 2 période de 1 an à temps partiel (80%) (congé parental), donc un horaire moyen diminué!!!


Est-ce normal ? A aucun moment cela n’a été précisé dans les écrits que nous avons pu avoir. »

Alors, soyons honnête, le syndicalisme nous en fait voir de toutes les couleurs mais des comme ça, on ne nous l’avait encore jamais fait.
Bien entendu nous défendrons cette salariée qui a eu le bon réflexe de nous alerter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici