Sur le mouvement de grève lancé par la CFDT pour demain, nous avons tout dit et notre position est on ne peut plus claire. Voici quand même quelques ultimes précisions.
Nous avons les premiers prévenu que nous appellerions à un mouvement social dès le 26 avril, sur ce blog. Mais un mouvement de grève, c’est un acte important qui suppose concertation entre organisations syndicales, revendications remontées à la direction, préavis déposé, et organisation pratique assez complète sinon complexe. Il faut en effet délimiter les horaires, les modalités, les lieux de rendez-vous, informer les salariés des enjeux, envoyer des communiqués de presse, etc. Bref c’est un important travail qui ne peut s’improviser.
Pour le mouvement de demain, nous, comme les autres syndicats d’ailleurs, n’avons pas même été consultés, ni sur la date, ni sur les revendications, ni sur quoi que ce soit. Un préavis a-t-il même été déposé ? Pas sûr. C’est pourquoi, bien que nous soyons absolument convaincus de la nécessité de fédérer un mouvement concret pour mettre fin à la dégradation des rémunérations et des conditions de travail, nous n’avons pu nous associer à ce mouvement.
Un tract de la CFDT parvenu hier dans le réseau nous prend à partie sur le mode hystérique – caractéristique de son probable auteure « tête de linotte » – et étale un nombre impressionnant de mensonges et calomnies qui, d’ordinaire, sont réservées aux initiés du « petit microcosme villeurbannais » ce qui donne une piètre image de ce syndicat et, hélas, de la représentation du personnel en général. Surtout si l’on se dit qu’un bon baquet d’eau froide eut sans doute amplement suffi à nous épargner cette fureur brouillonne et assassine. Nous ne abaisserons évidemment pas à répliquer à ces sanies dictées par une jalousie morbide, conscients que nous sommes d’avoir un rôle à jouer dans la défense des salariés cadres et non cadres qui attendent sans doute autre chose des syndicats. Nous souhaitons, à minima, un peu plus de hauteur et de tenue.
Nous œuvrons, dans la concertation, pour un mouvement social de grande ampleur destiné à porter haut et fort nos revendications qui sont vos revendications : des salaires décents et des conditions de travail satisfaisantes. Est-ce trop demander ?

Vous pourrez bien entendu suivre les évolutions du projet sur ce blog.

Demain, sur ce blog :
Excellents résultats pour le 1er trimestre 

et vendredi :
Adecco lourdement condamné dans le Nord

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici