Dans le cadre de la loi sur « le développement de l’alternance et la sécurisation des parcours en entreprise », le législateur vient d’entériner un abaissement de l’âge des jeunes débutant en apprentissage.
C’est l’une des mesures phares, et par conséquent controversée, destinée à dynamiser l’emploi des jeunes dont un grand nombre, chaque année, délaissent les bancs de l’école sans le moindre diplôme en poche. Ils sont environ 150 000 chaque année dans cette situation.
Grâce à cette mesure, les 600 000 stagiaires en alternance pourraient rapidement se retrouver à 800 000 et même 1 million d’ici à 3 ans. La loi impose d’ailleurs aux entreprises de plus de 250 salariés de passer de 3% à 4% de leurs effectifs le nombre de stagiaires en alternance.
Il suffira aujourd’hui d’avoir terminé sa classe de troisième pour accéder à l’apprentissage même si l’élève a un peu moins de 15 ans, selon sa date de naissance. Pas vraiment une révolution donc, sauf pour un certain nombre d’opposants crispés sur la scolarité obligatoire jusqu’à 16 ans et le refus d’une entrée qu’ils jugent trop précoce dans la vie active.
Autre nouveauté, cette loi du 28 juillet 2011 autorise un apprentissage par le travail temporaire et aussi dans des activités saisonnières, deux employeurs pouvant se partager un apprenti dans ce dernier cas.
Partenaires sociaux et patronat s’étaient mis d’accord sur certaines mesures de nature à sécuriser l’emploi des jeunes en imposant, par exemple, un délai de carence entre deux stages pour que ceux-ci ne se transforment pas en un emploi au rabais et que, selon la formule consacrée « ils ne puissent avoir pour objet l’exécution d’une tâche régulière correspondant à un poste de travail permanent dans l’entreprise ». Sage et nécessaire précaution, surtout dans le contexte actuel.

Enfin, la loi prévoit la création d’un portail internet gratuit destiné à faciliter le rapprochement entre l’offre et la demande ainsi qu’une carte « étudiant des métiers » conférant à leur bénéficiaires les mêmes avantages qu’aux étudiants. De réelles avancées, donc, en faveur de l’alternance.

Important : cet été, comme l’an dernier, il n’y aura pas d’interruption dans la mise à jour quotidienne de ce blog. Du 8 au 26 août, rediffusion du « meilleur de l’année » depuis septembre dernier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici