Le 22 septembre, nous diffusions sur ce blog l’intégralité de la lettre que nous adressions, le jour même à la Directrice des ressources humaines pour lui exprimer une double requête. D’une part, l’urgence à ouvrir une négociation avec les partenaires sociaux afin de déterminer « la prime contre dividendes » promise par le chef de l’Etat  et légiférée depuis, sachant que les textes prévoient un achèvement des négociations avant le 31 octobre.
Deuxième point, nous rappelions aussi dans ce courrier l’important engagement de notre ex-PDG sur la conduite d’une réflexion en vue d’améliorer les salaires : « Par ailleurs, et c’est un autre sujet, je reviens sur la communication du 17 mai dernier, à l’ensemble du réseau Adecco France, annonçant que la direction se donnait jusqu’au mois d’octobre pour arrêter des propositions d’amélioration
des salaires, applicables au 1er janvier 2012. Dans cette communication signée par vous-même, F.S. et C.C., vous vous engagiez à associer les organisations syndicales aux travaux, ce qui n’a pas été fait« .
Le 28 septembre, soit six jours après, les deux Directeurs généraux opérationnels s’adressaient au réseau  dans une lettre dans laquelle on pouvait notamment lire : « Comme nous nous y sommes engagés et dans la suite logique de nos entretiens avec les représentants du personnel (vos représentants du personnel. NDLR) avant l’été, nous travaillons sur le sujet depuis plusieurs semaines avec un cabinet extérieur et avec plus de 70 collaborateurs qui ont été interrogés pour exprimer les attentes collectives de façon plus précise. Sur ce point,  nous maintenons notre engagement à mettre en place pour début 2012 des décisions concrètes sur le sujet.« 
Les choses avancent donc et notre démarche n’aura pas été vaine. Attendons maintenant la suite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici