Dans notre article du 11 janvier dernier, nous évoquions les menaces planant sur notre mutuelle santé, essentiellement dues à un fiscalisation accrue des mutuelles par le gouvernement qui, par un  nouvel impôt sur la santé, ponctionne ainsi 38 millions de nos concitoyens.
Nous rappelions que notre mutuelle Gras Savoye avait toujours été jugée plutôt satisfaisante et performante par la quasi-totalité des salariés. Malheureusement, victime du racket fiscal comme les autres – depuis le 1er octobre dernier, la taxe sur les complémentaires a doublé, passant de 3,5 à 7% -, elle s’est trouvée contrainte à réviser ses conditions et niveaux de remboursement. 
Quand nous évoquions le choix entre une baisse des remboursements et une hausse des cotisations, nous pêchions par excès d’optimisme : ce sera les deux mon général. La cotisation augmentera de plus de 3% tandis que baisseront les remboursements sur un certain nombre de prestations. Les remboursements d’optique seront carrément divisés par deux puisque nous passons d’un remboursement d’une paire de lunettes par an à une tous les deux ans.
Se soigner deviendra donc un peu plus cher encore en 2012 avec l’augmentation prévisible de ce que les mutuelles nomment le « reste à charge ». Par ailleurs, la Sécurité sociale continue à dérembourser de nombreux médicaments, à réduire les indemnités journalières et à baisser le taux de remboursement des soins de ville. Il faudra donc, pour se soigner convenablement, payer plus pour toucher moins de la Sécurité sociale et des mutuelles.
Rappelons pour mémoire que la France se classait encore au 1er rang des systèmes de santé européens en 2006 pour se retrouver en 7ème position en 2010, selon le classement très officiel de Euro Health Consumer Index. Le classement 2011 pourrait indiquer une nouvelle dégradation…

 Lundi 13 février :
A quand la publication du rapport Perruchot ?

Mercredi 15 février :
Aurez-vous un véritable Comité Central d’Entreprise ? 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici