Il y a une dizaine de jours nous proposions sur ce blogue quelques « conseils pour éviter de se faire arnaquer sur Internet » en soulignant l’explosion du nombre de courriels frauduleux, de tentatives d’hameçonnage et d’usurpation d’identité dont sont victimes l’ensemble des internautes.
Un autre point mérite d’être souligné, c’est la nécessité de se doter de mots de passe réellement sécurisés. A ce sujet il suffit d’appliquer quelques recettes simples tout en respectant un certain nombre d’interdits irréfragables. Premièrement, ne jamais inclure dans un mot de passe son prénom, celui de son conjoint ou de ses enfants de même qu’il est vivement recommandé d’éviter leur année de naissance.
Il est tout aussi recommandé d’éviter votre ville d’habitation comme celle de votre naissance et le numéro du département. Bref, pour simplifier, aucune information liée à votre identité qu’un individu mal intentionné pourrait exploiter, d’autant qu’existent certains logiciels susceptibles de produire un certain nombre de tentatives sur ces bases personnelles.
Pourtant, l’immense majorité des mots de passe incluent l’une ou l’autre des informations citées ci-dessus facilitant ainsi la tâche des « hackers » en herbe.
L’idéal consiste donc à utiliser un mot porteur d’une signification connue de vous seul : une passion secrète, un endroit particulièrement apprécié de vous, un évènement de votre vie que vous seul connaissez, un souvenir marquant d’enfance, etc.
Pour corser le tout, car cette seule précaution est insuffisante, il est impératif de jouer sur ce que l’on appelle la casse, c’est à dire les chiffres, minuscules, majuscules. Leur alternance appliquée à un mot lourd de sens pour vous seul vous garantit une sécurité presque absolue. Dans l’utilisation d’un nombre, n’hésitez pas à pratiquer l’inversion. Ainsi, pour un département qui vous est cher tout en étant pas celui de votre habitat, ni de votre naissance (celui dans lequel vous avez rencontré votre conjoint, obtenu un diplôme…) vous inverserez systématiquement les chiffres. Si c’est le Var, le 83 deviendra 38.
Pour le mot choisi, la casse pourra être codée à votre gré en alternant majuscules et minuscules selon votre choix personnel. Première et dernière lettre ou une sur deux ou trois : à vous ce choisir. Pour l’année 1975, cela pourrait devenir 5791 ou 22 (l’addition des chiffres)… Par exemple, pour le mot « guitare », votre passion passée ou secrète et le Var votre endroit préféré ce pourrait être « GuitarE38 » ou « GuItArE11 » (11, c’est 8+3, autre combinaison possible) ou GUitARe24 (8×3) ou quelques milliers d’autres variantes. Vous obtenez ainsi un mot de passe signifiant pour vous et pour vous seul, donc assez facile à retenir mais totalement opaque pour qui que ce soit.
Dernier point évident mais parfois les évidences sont bonnes à répéter : ce mot de passe ne figure évidemment ni dans votre portefeuille, ni dans votre agenda mais chez vous à un endroit que vous êtes certain de ne pas oublier…

Demain sur ce blogue :
Un point décisif sur le Plan de départ volontaire

1 COMMENTAIRE

  1. Avoir un bon mot de passe, c'est bien ! Savoir et garder à l'esprit que vos messageries mail pro sont surveillées, analysées et étudiées c'est encore mieux !

    Vous avez des mots personnels à échanger ? passez par vos boîtes personnelles !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici