Information, contre-information, ordre, contrordre, un pas en avant, un en arrière. C’est un peu le tango chinois version suisse. La situation devient ubuesque et vos délégués syndicaux CFE CGC qui ne sont pas forcément demeurés ressentent parfois une certaine perplexité face à ces atermoiements.
Un communication sur l’Intranet de l’entreprise, pas plus tard qu’hier matin, laissait planer le doute sur l’ouverture de la seconde période de départs volontaires prévue pour le mois de décembre. « Au regard du volume important de départs
déjà enregistrés et à venir, nous allons étudier la nécessité d’ouvrir
ou non la seconde période (décembre) de dépôt de candidature. Nous
serons fixés dans les prochains jours et vous
tiendrons bien entendu informés
 » était-il même précisé sur l’Intranet.
Aujourd’hui, moins de vingt-quatre heures après, c’est le contrordre : une seconde vague se déroulera bien à compter du 1er décembre, exactement comme prévu. Moi plus comprendre ce que eux dire.

Quant au « volume important  de départs déjà enregistrés », ce devait être de l’humour pince-sans-rire, façon « so british«  puisque nous savons que les objectifs sont loin, très loin d’être atteints. Nettement plus de la moitié pour le moment, c’est vrai, mais aussi nettement moins que l’objectif imparti ce qui; d’ailleurs, interpelle quelque part comme le jargonnerait sans doute quelque psycho-socio-intello-pédagogue consulté sur le sujet.

Bref, vous trouverez comme d’habitude, jour après jour, des informations pratiquement en temps réel sur ce blogue, sur ce sujet comme sur d’autres.
Avez-vous pensé à faire suivre le lien vers ce blogue à vos collègues ? 

4 Commentaires

  1. Étant P2, j ai interrogé mon charge de mission RH quant à mon projet de Mobilite externe! Je reste toujours en attente. J attendrai mon tour…

  2. Ce soir je lis sur "20 minutes" : Coca cola : 20 emplois supprimés en Bretagne. C'est une sacrée mauvaise nouvelle mais chez ADECCO il y a combien de suppression de postes ? un peu plus non ??? Et personne n'en parle, tout le monde se tait… Alors souffrez et agonisez en silence brave gens, ne dérangez surtout pas vos dirigeants ça risquerai de faire tâche pour l'image du groupe !
    chuuuttt !

  3. Est ce bien normal et légal surtout alors que 80 personnes profil P1 passées P2 sans savoir pourquoi, sont aujourd'hui coincées ou se retrouvent contraintes de donner leur démission pour leur projet de mobilité externe, que l'on ouvre au 1er décembre le PDV à tous les collaborateurs ? Quel recours auront alors les P2 ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici