De toutes parts nous remontent des témoignages de salariés ex-Adia déplorant une intégration difficile et parfois même une relative mise à l’écart. Il ne faut bien entendu surtout pas généraliser et de très nombreuses intégrations semblent parfaitement réussies.
A la CFE CGC, nous n’oublions pas que les salariés Adia sont les victimes, bien malgré elles, de tergiversations dans la gouvernance, pour le dire en termes courtois, de décisions tardives ou inadaptées et d’un pilotage hasardeux – nos experts ont tout dit et écrit sur le sujet aussi nous n’y reviendrons pas dans l’immédiat. Cela, c’est du passé et les salariés en provenance d’Adia sont aujourd’hui nos collègues à 100% et, d’ailleurs, nombreux sont ceux qui aujourd’hui nous sollicitent pour une question ou une autre, une assistance ou un simple besoin d’échanger. C’est le signe encourageant que la greffe prend mais aussi qu’ils voient en la CFE CGC Adecco le syndicat qui dit tout haut ce qu’ils ne peuvent exprimer et le défenseur naturel de leurs intérêts. Ils ne se trompent pas.
Néanmoins, la direction doit aujourd’hui tout mettre en œuvre pour faciliter l’intégration des ex-Adia et œuvrer au cas par cas sur les problèmes d’intégration qui lui sont directement et indirectement remontés. Nombreux sont ces ex-Adia à ressentir et à penser, à tort ou à raison, qu’ils sont un peu les « parents pauvres » et les « mal aimés » de l’entreprise. C’est aussi, selon nous, le rôle de chaque salarié Adecco de les aider à se débarrasser de ce ressenti, de faire tout ce qui est possible pour qu’il devienne injustifié et de contribuer à les intégrer pleinement à nos structures.

9 Commentaires

  1. Et maintenant qu'on est Adecco, on comprend mieux les résultats déplorables du GPTW "chez vous" ; lourdeurs administratives inouies, des règles et des procèdures pour tout, du management autoritaire, plus aucun libre-arbitre ; bref c'est affligeant et ça ne donne vraiment pas envie de bosser pour un encadrement méprisant et qui nous ne considère pas.

  2. Entièrement d'accord, cette lourdeur, cette hierarchisation
    de tout, cette mise à l'écart des gens en agence.
    Comment peut on se sentir motivé et impliqué
    quand on ne nous implique pas.
    Ce ne sont pas des collègues Adecco que vient le
    problème de l'intégration des Ex- Adia mais
    de cette claque qu'on se prend dans cette "nouvelle société".
    Tout n'était pas rose chez Adia bien évidemment, mais en tout
    cas la bonne humeur à toujours régnée, les discours de
    la direction bien qu'évidemment politique, était motivant,
    les valeurs qui étaient communiquées étaient
    positives( même si une fois de plus, il s'agit
    de marketing interne et de politique), on pouvait croire qu'on
    avait des compétences,une valeur ajoutée.
    Trouvez vous dans cette société quelconque raison
    de travailler dans la bonne humeur? Il n'y a que les
    collègues proches pour vous donner le sourire. Si vous écoutez
    les managers, nous sommes tous ( Adecco comme Ex-Adia)
    , des improductifs, des gens incapables de faire leur travail
    correctement. Nos managers se sentent obligé de vérifier
    chacun de nos pas, parce qu'on vérifie chacun des leurs,
    comme si nous n'étions pas suffisamment compétent
    ou responsable.
    Chaque communication de la direction fait le même constat :
    Nous ne faisons pas assez! Celui du dessus tape
    sur celui du dessous etc, etc, etc.
    Et bien à mon avis,le GPTW n'est pas près de remonter et
    il ne faudra pas l'attendre des Ex Adia …

  3. Juste pour dire que je suis dans l entreprise depuis 20 ans Adecco, et je suis d accord avec vous, je pense que les permanents agence font le nécessaire mais avec leur moyen pour bien intégrer nos collègues Adia, et notre direction pense que les futurs résultats gptw vont être meilleur cette année !!! Mais la réalité va leur faire très mal, et oui terminé le temps des bisnounours ! Et puis quel transparence sur les nao, un seul mot me vient: La mutuelle …

  4. entièrement d'accord avec tous les commentaires.
    Adecco depuis 12 ans, je ne reconnais plus l'entreprise.
    Aucun avenir, aucune évolution envisageable, aucune augmentation de salaire, rien.
    Toujours plus pour toujours moins. Toujours des reproches, des critiques …
    Aujourd'hui, j'ai décidé, d'en faire moins que le minimum.
    Je vais faire le ventilateur et brasser de l'air.
    Au final, GPTW reflète parfaitement cette situation d'échec cuisant que vie le groupe depuis 2009.
    Quel dommage !!!!!

  5. Et la mutuelle gratuite pour le conjoint qui s envole, et l'accord rtt à la poubelle…demain le 13ieme mois aussi : out ?
    Gptw à 70% (Adia) ….ça c'était avant !

  6. Chers collègues ex adia, chez adecco depuis 10 ans, je ne reconnais plus l'entreprise pour laquelle je m'investit depuis le début.
    Aujourd'hui nous sommes tous dans le même bateau , tout neuf, plus grand, tout beau près a naviguer à travers les océans: bienvenu sur le nouveau titanic

  7. A force de décourager la base il n’y aura plus de productivité donc plus d’argent qui rentre
    Une entreprise qui a 4 non productifs pour 1 productif ne peut pas être rentable longtemps
    donc cela sera plus facile de déclencher un plan social à la fin de l’année et pour la première fois de ma vie je serai content dans faire partie (et je pense que je ne serai pas le seul)
    C’est très démotivant de travailler dans une société qui ne fait pas confiance a ses pions (personnellement c’est la première fois que je vis cela) qui impose tout a ses pions.
    Au lieu de gérer la base de notre travail, nos supérieurs sont occupés à nous supprimer tous nos avantages et après vont-ils commencer à travailler réellement ?
    Il faut qu’ils pensent qu’un jour viendra leurs tours

  8. Le seul moyen actuel est de notifier votre moral, votre mal être, par le biais du GPTW. Je l'ai fait vendredi à la première heure. Notre PDG doit attendre les résultats avec impatience. Je suis sur une UO où le directeur d'agences ne voulait pas de cette place, il a négocié son salaire au plus haut, un nouveau véhicule, réduisant au passage nos marges. Nous sommes dégoûtés, nous, les "anciens" d'Adia, mais j'ai vu également toute la détresse des gens d'Adecco. GPTW : défoulez vous !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici