ça déménage !
D’heure en heure, estimations et réactions s’accumulent convergeant toutes dans la même direction : nous assistons à un véritable hold-up sur la partie variable de la rémunération.
Ce hold-up aura une double conséquence, l’une à effet immédiat et l’autre à un an environ. Pour l’effet à court terme, pas besoin de faire de dessin : au 1er avril les agences verront s’effondrer comme dans un mauvais rêve les résultats de leur agence pourtant profitable jusqu’à aujourd’hui. Certaines remontées évoquent une disparition de 80% des résultats, dépassant largement nos prévisions que certains jugeaient pourtant pessimistes. De nombreux salariés s’alarment, à juste titre, de voir leur agence plonger dans le déficit dès le mois prochain, situation inconnue pour eux jusqu’à ce jour. Toutes les agences seront impactées et moins d’une sur dix ne devrait pas être pénalisée dans sa rémunération, ce qui signifie, à contrario, que 90% des salariés devrait connaître une baisse très sensible et même souvent une disparition de la partie variable de leur rémunération.
Côté encadrement, ce n’est pas la joie non plus et certains membres de l’encadrement intermédiaire (DZ) semblent complètement dépassés par les événements et ont bien du mal à comprendre ce qui se passe. Ils n’ont, et c’est bien compréhensible, aucun argument crédible à proposer en réponse aux nombreuses interrogations et au mécontentement qui s’amplifie de jour en jour. Nombreux sont les « survivants » des plans sociaux officiels ou cachés à commencer à comprendre que le processus infernal ne s’arrêtera jamais. S’engager ici et maintenant, adhérer, rejoindre la CFE CGC  et se battre ici et maintenant aussi ou continuer à subir et disparaître en silence (pour aller subir ailleurs…) dans les mois qui viennent, voici la très simple alternative qui leur est proposée.
Comble du comble, le jeu de chaise musicale semble ne devoir jamais s’arrêter puisque, comme chacun aura pu le découvrir sur l’Intranet, la fonction Ressources humaines est en plein bouleversement avec mutations et exfiltration des détenteurs du titre sous des prétextes divers et variés dont le principal n’est pas même évoqué : un gain de masse salariale. Allons-nous vers une gestion des ressources humaines low-cost ?
Aux salariés qui sentent la moutarde leur monter au nez et brûlent d’impatience d’exprimer leur mécontentement, nous leur demandons simplement de patienter un peu, juste le temps que s’organise une coordination chargée d’établir un plan d’action cohérent, concerté et organisé selon un agenda rigoureux et partagé. Les représentants des principales organisations syndicales se retrouveront demain à Villeurbanne pour étudier les modalités d’une riposte à la hauteur de la prédation en cours. Vos élus CFE CGC seront bien entendu de la partie.

Adhérez à la CFE CGC
 

7 Commentaires

  1. Bonjour à vous tous

    un petit message de soutien pour tout le monde.
    Comme dit dans cette parution, chez nous la moutarde commence à monter.
    Une sensation mitigée entre le désarroi et la colère !
    Chez nous, nous sommes prêt à bouger, on perdra certainement des jours de salaire en se manifestant (On perdra une bataille mais pas la G….), mais on souhaite vivement se faire entendre et être épaulé face à ce que l'on nous impose.
    Merci à vous

  2. L'action Adecco se porte bien. (www.boursorama.fr)
    La crise n'est qu'un prétexte de plus pour alléger la masse salariale.

    La stratégie de l'entreprise est des plus simple, faire monter l'action.
    La force de cette boîte est qu'elle n'a que des moutons en face, aucun loup. Personne ne mord. Alors pourquoi se priverait elle de continer à "entuber" ces collaborateurs. Finalement, ils ont raison. Tout passe et tout le monde accepte.
    Vous parliez de grève, dans vos précédents articles. Je suis convaincu qu'il n'y en aura pas…

  3. Bonjour,
    Pour qu'une grève soit efficace et entendu, il faut qu'elle soit bien organisée et surtout suivit par le plus grand nombre. Que les médias nous entendent. De toute façon, ca fera déjà perdre un peu de business et au moins ca fera chier les actionnaires !
    Effectivement , nous sommes tous dégoutés; et j'imagine des démissions.
    La crainte est aussi un PSE ou des licienciements au cas par cas; et d'ailleurs, la direction a déjà commencé !
    Fait pas bon vivre chez Adecco en ce moment!

  4. et oui les drh marcy + drocourt = game over , il parait que les mauvais résultats gtpw c'est à cause d'eux ahahahaahha de qui se moque t on ???? avez vous des infos sur les NAO et/ou notre futur systeme de rem ???? là on va pleurer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici