Vous venez de ranger votre Déclaration
Annuelle de Salaires 2012 qui vous a servi à remplir votre déclaration de revenus
afin de subir la ponction citoyenne qui viendra alléger votre compte en
banque ? C’est très bien, la république émue vous en remercie, mais
surtout n’enfouissez trop profondément pas le dossier et, bien au contraire, sortez vos DADS
de ces dernières années.
Pourquoi ? C’est très simple,
c’est le seul document récapitulatif de votre rémunération totale perçue
sur une année et à ce titre, il est très simple de comparer les
montants bruts et nets de l’année 2012 à ceux de ces dernières années.
C’est même le moyen le plus fiable, sinon le seul, de comparer des
choses comparables, sans risques d’erreurs ou d’introduction d’un biais
quelconque.
Avenants de rémunération et
fiches de paie ne présentent pas les mêmes garanties. Paiements différés
de primes, prime de fin d’année et autres régularisations empêchent
bien souvent d’avoir une claire vision sur les évolutions, dans un sens
ou dans l’autre, de notre rémunération. Et puis à force de changer les
paramètres, il devient de plus en plus difficile de mesurer des éléments
comparables. Quelques exemples : changement de système de rémunération, primes retirées, modifiées, « boosters« ,
modification de périmètre, fusion d’agences, ou au contraire scission, changement de
niveau d’expertise, de poste, de fonction, primes obtenues ou non,
changement de taux d’intéressement, allègements…. Nombreuses sont les
raisons de ne plus savoir où l’on en est en termes de salaires et
surtout d’être incapable de mesurer précisément et simplement une évolution.
Le moyen le plus fiable et même imparable pour y
voir vraiment clair ? Sortir ses Déclarations Annuelles de Salaires et les
comparer, année par année, sur deux, trois, sept, quinze années ou plus,
selon l’ancienneté. Chacun peut ainsi, facilement et rapidement, voir
midi à sa porte et savoir très précisément si sa carrière chez Adecco
bonifie ou non, tel le bon vin, avec l’ancienneté. Il y à évidemment le
facteur crise mais cela ne change rien au raisonnement général sur une
durée de quelques années. Ces derniers mois, plusieurs salariés nous ont
confié gagner la même chose ou même moins qu’en 2010, 2006, 2004 ou pire encore, c’est-à-dire plus loin encore dans le temps. Si l’on prend parallèllement en considération l’inflation cumulée de toutes ces
dernières années, c’est parfois un véritable désastre pour le pouvoir
d’achat. C’est la marche à reculons et la paupérisation insidieuse qui
s’installe. C’est aussi la conséquence, malheureusement logique d’une
politique de non-indexation des fixes, ne serait-ce que sur l’inflation
légale, elle-même sous-estimée, comme chacun le sait et pas seulement la ménagère de moins de cinquante ans. Dans les années fastes, la partie
variable camoufle cette stagnation du fixe mais en cas de reflux de
l’activité, c’est la dégringolade. Enfin, ce doit quand même bien être la seule profession dans laquelle une proportion importante de salariés gagnent moins qu’il y a cinq ou dix ans, voire plus.

Vos observations sur le sujet nous intéressent car, non seulement nous
participons à toutes les négociations salariales annuelles mais aussi
nous pensons que le salaire est le nerf de la guerre et que toute peine
mérite un juste salaire. 

5 Commentaires

  1. Bonjour , j'avais plus de 15 ans d'ancienneté au sein du groupe. Mon agence gagnait tous les challenges dans les années 2000.
    En 2007 je faisais 150 000 euros de perm (vous imaginez les résultats ).

    impossible soit disant d'augmenter mon fixe car je gagnais trop de variable! Sauf que mon activité a été en baisse comme beaucoup, V9 est passé par là et mon variable était proche du néant. J'ai fini ma carrière il y a deux mois, je gagnais 1870 euros net après les nombreuses charges du groupe.

    Touvez vous cela normal ?
    et cela faisait 2 ans que cela durait. En 5 ans , mes déclarations d'impot étaient plus light de presque 10 000 euros.

    J'ai décidé d'arreter cette exploitation. Je suis écoeurée car je sais que plusieurs de mes ex collègues sont partis à la concurrence et en effet les rému ne sont pas les mêmes. J'aimerai sortir du TT car la fusion a fini de me dégouter…

    Dommage j'ai vécu de belles années avec des colègues extras mais un moment ou un autre il faut prendre des décisions et ce n'est pas facile…

    Bon courage à ceux qui restent mais hélas je crois les mois qui suivent ne seront pas faciles…

  2. aucune augmentation du fixe depuis plus de 5 ans, même pas le cout de la vie. Il est de plus en plus diffgicile de terminer les fins de mois. Même des intérimaires manut sans expérience gagnent autant sinon plus que nous. C'est inadmissible !!!!!

  3. C'est le cas de nombreux collaborateurs.
    Pour ma part, moins 8K€ cette année.
    Alors stop, la concurrence m'ouvre ces portes.
    Le pire dans tout ça, ma clause n'est pas payée.

    Notre encadrement est constitué des plus mauvais et des plus pourris sans aucunes compétences.
    Les vrais entrepreneurs, les vrais meneurs d'hommes sont partis.

    Certe la çonjoncture est difficile, mais ce n'est pas non plus la fin du monde.

    Fuyez, vous méritez mieux.

  4. Ma rémunération annuelle augmente chaque année depuis 3 ans.

    Il convient de préciser que je touche environ 1300 € nets / mois…
    Difficile de raboter dans ce cas !

  5. Il y a de quoi pleurer quand on sort ses DADS.J'aime ce que je fais mais ça ne pourra plus durer longtemps car il y a des limites.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici