En juillet dernier nous vous proposions de participer à une enquête sur les rémunérations des cadres, assimilés cadres et agents de maîtrise, l’enquête ESOPE, organisée par le CFE-CGC au plan national (« Participez à la grande enquête ESOPE sur les rémunération« ) et nous vous promettions un retour sur les résultats de cette enquête sur un sujet ô combien sensible.
C’est chose faite avec l’analyse qui suit et que chacun peut aussi retrouver sur le site officiel de la confédération CFE CGC :

L’enquête Esope 2013
qui porte sur l’année 2012 a été lancée en juillet 2013, et les
résultats traités en octobre 2013. Les réponses proviennent d’un
échantillon de 1 159 salariés : ingénieurs, cadres,
techniciens, agents de maîtrise… représentant l’ensemble des secteurs
d’activité sur le territoire national (public et privé).


Les comparaisons faites le sont par rapport à l’année 2010, et
les années antérieures, en raison de l’absence d’enquête menée en 2011.
La population concernée compte 24 % de femmes et 76 % d’hommes (comme en 2010).
3% ont moins de 30 ans, 47% ont de 30 à 50 ans et 50% ont plus de 50 ans (contre respectivement 2%, 50% et 48% en 2010).
90.6% des personnes adhèrent à la CFE-CGC (quasi stabilité par rapport à 2010 où 90% étaient adhérents).
La population est composée principalement :
– d’ingénieurs et de cadres : 72% (70 % en 2010)
– de techniciens et agents de maîtrise : 16% (18 % en 2010).

96% de l’échantillon travaillent dans le secteur privé et 94 % bénéficient d’un CDI (95 % en 2010).
48% ont plus de 20 ans d’ancienneté dans leur entreprise.

En 2012, le salaire moyen annuel brut était de 49 650 € (contre 49
440€ en 2010) soit 4 138€/mois. Il progresse de +0.4% par rapport à
2010. Le salaire brut médian, qui partage les salariés en deux groupes
d’effectifs égaux s’élève à 46 511 € (contre 46 240€/an en 2010) soit 3
876 €/mois. Il progresse de +0.6 % par rapport à 2010.

34 % de la population interrogée gagnent moins de 40K€/an (contre 38%  en 2010 et 40 % en 2009).

En
2012, le salaire moyen annuel net était de 39 455 € (contre 39 446 € en
2010) soit 3 288 €/mois, soit une croissance quasi nulle + 0.02 % par
rapport à 2010. La moitié des personnes interrogées touchait moins de 37
000 €/an (soit 3 083 €/mois) (médiane), soit + 0.5 % par rapport à
2010.

En 2012, 22 % (contre 20 % en 2010, 25 % en 2009) de la
population interrogée a un salaire annuel brut (SAB) inférieur au
plafond annuel de la sécurité sociale (PASS) à savoir 36 372€/an (soit
3031€/mois).
Il est intéressant de noter que 21 % des adhérents à la
CFE-CGC ont un salaire (SAB) inférieur au plafond annuel de la sécurité
sociale (PASS), tandis que 34 % des non adhérents ayant répondu sont
dans cette situation.

33 % de la population interrogée (29 % en
2010, 32 % en 2009) ont un salaire annuel brut (SAB) inférieur au
salaire charnière à savoir 40 251,98€ (3 354,33€/mois).
Il est
intéressant de noter que 32% des adhérents à la CFE-CGC ont un salaire
(SAB) inférieur au salaire charnière), tandis que 48% des non adhérents
ayant répondu sont dans cette situation.

En 2012, la rémunération brute  moyenne est de 54 412 €/an soit 4 534€/mois.

Rémunération annuelle brute
Moyenne    54 412 €
Médiane    50 300 €
Minimum    10 300 €
Maximum    150 000 €
1er décile    33 000 €
9ième  décile    81 000 €

La
rémunération brute moyenne a augmenté de + 3.4% par rapport à 2010,
soit un taux d’accroissement annuel moyen de +1.7% (elle avait cru de
+2.1% entre 2009 et 2010 après un recul de -2.9 % entre 2008 et 2009).

Avec
une inflation en moyenne annuelle de + 2.1% en 2011 et + 2% en 2012, le
personnel d’encadrement enregistre une baisse de son pouvoir d’achat,
de -0.7 % par rapport à 2010.

En 2012, moins de salariés ont été
augmentés par rapport à 2010 : 48 % contre 64 % en 2010, et 53 % en
2009. 37.6% des salariés augmentés ont reçu une augmentation de leur
rémunération inférieure à 2 % (contre 48 % en 2010, 51 % en 2009), et
55.1 % une augmentation comprise entre 2 et 5 % (contre 45 % en 2010,
39% en 2009). Ces augmentations pèsent un peu plus lourd que les années
précédentes.

Égalité salariale, Égalité professionnelle, le compte n’y est toujours pas mais les négociations progressent…

En
2012, le salaire mensuel brut moyen est de 4 315€ pour un homme et de 3
563€ pour une femme (pour un poste en équivalent temps plein).

L’écart
salarial entre hommes et femmes reste très élevé : une salariée gagne
17.4% de moins que son homologue masculin (cet écart se resserre
néanmoins légèrement par rapport à 2010 où il était de 20.6 %).
Autrement dit, un homme touche, en moyenne, un salaire brut supérieur de
21.1% à son homologue féminin en 2012 (contre 26 % en 2010). Nous
sommes loin de l’égalité salariale entre les hommes et les femmes…
Dans
51% des cas (contre 46 % en 2010, 43 % en 2009, 42 % en 2008), une
négociation collective a été conduite dans l’entreprise en application
de la loi de mars 2006 relative à l’égalité salariale hommes/femmes.

La
loi Génisson du 09/05/2001 relative à l’égalité professionnelle entre
les hommes et les femmes est un peu plus appliquée dans les entreprises !
Dans 71% des cas (contre 67 % en 2010, 61% en 2009, 69 % en 2008) un
rapport de situation comparée a été établi par les entreprises, et dans
67% des cas (contre 54 % en 2010, 49% en 2009, 54 % en 2008) l’égalité
professionnelle entre les hommes et les femmes a fait l’objet d’une
négociation annuelle !
 

Enfin, 47 % du personnel d’encadrement
se déclarent mécontents de leur rémunération, ils sont moins nombreux à
l’être par rapport à 2010 (57 %) et 2009 (52 %).

Le ressenti du personnel d’encadrement sur leur rémunération en 2013

20
% du personnel d’encadrement pensent que leur rémunération brute
annuelle va diminuer en 2013, 57 % pensent qu’elle va stagner et 23%
seulement estiment que leur rémunération brute augmentera en 2013.

95
% de la population interrogée bénéficie couverture prévoyance
(complémentaire santé, couverture invalidité décès), 2 % n’en ont pas et
3 % l’ignore.

Parmi ces salariés couverts, 20 % déclarent avoir
constaté une dégradation de leur couverture prévoyance en 2012, et 57%
déclarent avoir un niveau de couverture inchangé, seuls 10 % ont
constaté une amélioration des prestations dont ils bénéficient.

Source : site confédéral CFE CGC

4 Commentaires

  1. Je suis cadre niveau 5 et mon salaire annuel est en moyenne de 32k€.
    Il est clair qu'il y a cadre et cadre.
    Cadre chez adecco c'est :
    Collaborateur Adecco Déficitaire en REmunération …

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici