La matrice doit encore donner…
La rumeur circulait depuis un certain temps mais maintenant il s’agit de beaucoup plus qu’une rumeur, une certitude, bien que les instances représentatives du personnel n’aient officiellement pas été consultées.
La matrice, c’est-à-dire le General Staffing, va devoir encore donner. Elle a déjà beaucoup donné ? Oui, après Expert, On site et PME, les ponctions vers AGF, le Middle Office, Adecco Formation et j’en passe… elle devra continuer à donner encore et toujours. Ainsi l’exige le Moloch zurichois. C’est maintenant au tour des agences BTP de se faire hara-kiri pour que vive le réseau PME.
Quand on a mis au moins une fois un pied dans une agence BTP, on sait que celle-ci vit en grande partie grâce à nombre de petites et moyennes entreprises de bâtiment ou de travaux publiques avec lesquelles elle entretient des liens de proximité et même bien souvent de convivialité. C’est d’ailleurs sans doute le domaine d’activité le plus atomisé, dans lequel subsiste encore la part relative la plus importante de petites entreprises constituant une partie notable de l’activité des agences spécialisées. De plus, les marges brutes convenables réalisées avec ces entreprises à dimension humaine permettent de compenser les maigres coefficients des poids lourds du bâtiment et des travaux publics dont la rentabilité s’avère le plus souvent médiocre, parfois quasi-nulle voire négative.
La décision d’attribuer aux agences PME les « petits » clients des agences spécialisées BTP sonne donc le glas de la rentabilité de la plupart d’entre elles. Elle prouve aussi la distance qu’il peut y avoir entre la sphère de décision et la réalité du terrain : a-t-on évalué la démotivation des commerciaux et directeurs d’agence auxquels on retire un suivi et une relation commerciale développée et entretenue des années durant ? Pour ce qui concerne la rémunération, cette mesure ajoutée au calcul dit « contribution totale » laisse présager des rémunérations désespérément fixes d’autant que le cataplasme du CICE ne tiendra qu’autant que durera ce dispositif annoncé condamné par de nombreux observateurs.
A ce niveau de réflexion, nous ne voyons guère que deux solutions et deux seulement. Soit la direction fait preuve d’une ignorance inquiétante pour tout ce qui concerne l’activité BTP, auquel cas elle peut aisément prendre conseil et financer des experts en la matière. Soit il s’agit de la fin programmée du réseau BTP dont l’équipe encadrante et d’animation se trouve aujourd’hui réduite à sa plus simple expression, c’est le moins qu’on puisse dire. Certains départs au cours des derniers mois nous inciteraient à pencher pour cette seconde hypothèse. Quelle que soit l’hypothèse retenue, il semble évident que l’effondrement prévisible de la rentabilité des agences BTP s’accompagnera d’une diminution de leur nombre et par conséquent des effectifs. La CFE CGC vous défendra à mesure de votre implication et des remontées que vous pourrez nous faire. Nous comptons sur vous comme vous savez pouvoir compter sur nous.
Envoyez-nous des informations et témoignages sur ce sujet délicat. Votre anonymat sera bien entendu totalement respecté :

8 Commentaires

  1. Une agence BTP n'existe QUE PAR SON POTENTIEL TT et donc le point important qui va accélérer le déclin du BTP, c'est la pénurie de personnel qualifié en BTP, je m'explique.
    Dans une agence BTP traditionnelle (retail+ML) on jongle perpétuellement pour faire travailler nos TT au mieux de nos intérêts communs (rentabilité, durée des missions, etc…) et on essaye de les employer à plein temps en attendant le gros chantier qui va ouvrir, le client qui va nous le redemander, etc…
    Et demain ? Et bien l'agence PME qui va faire du BTP comme du reste, en aura rien à faire spécialement de la pérennisation de son potentiel BTP et on va voir le fichier petit à petit se déliter et les TT n'étant pas replacés automatiquement (et même parfois avant leur FM) vont allez voir ailleurs.

    Et ce qui est hallucinant, c'est c'est déjà arrivé et que c'est pour ça que l'on a créé des agences BTP !!!
    Mais bien sur tous ceux qui connaissait le boulot étant partis, on a affaire aujourd'hui à des nazebroques qui ne savent que dire oui-oui aux ordres d'autres bons à rien qui ne sont même jamais rentrés dans une agence (qu'elle fut BTP ou pas d'ailleurs).
    Echangeant régulièrement avec la concurrence (et oui c'est ça aussi le BTP, on se voit sur les chantiers) je peux vous dire q'ils attendent ça avec impatience et qu'il rigolent grave de chez grave !

    Bref, c'est la mort du BTP dans les villes où ils vont faire ça et quant à moi, ma décision est prise, je suis jeune et j'ai la pêche ; je vais aller bosser chez des gens qui connaissent le job et qui respectent un peu plus leurs "gagneuses" ! Et je ne vais pas partir les mains vides… (comme tout ceux qui sont partis avant moi d'ailleurs)

    Questions subsidiaires :
    – pourquoi les autres ETT n'ont pas fait ça avant ; c'est que nous sommes plus intelligent qu'eux ou bien qu'ils sont moins cons que nous ?
    – pourquoi les agences PME n'arrivent-elles pas à vivre sans le "la manne" du BTP retail ; c'est peut-être parce que le business plan d'Adecco s'est vautré ?
    – et, est-ce que les client BTP retails vont accepter le Diktat tarifaire que va vouloir leur imposer une agence PME ?

  2. Le BTP est déjà mort depuis bien longtemps.
    Plus de 120 agences en 2009, environ 40 aujourd'hui.
    1500 ETT en 2009 dans les bouches du Rhones ,un peu moins de 400 aujourd'hui.
    Des lignes de conduites plus calamiteuses les unes que les autres, nous ont mené à notre perte.
    Nos clients, malgré leurs difficultés, considèrent pour beaucoup Adecco comme la poubelle du travail temporaire. Les champions du monde des mauvaises décisions.
    Heureusement qu'ils nous écoutent quand nous leurs racontons ce qui se passe réellement dans l'entreprise.
    PSE, PDV, licenciements massifs déguisés, fermetures d'agences sauvages, mise à mort de nombreux élus, etc ….
    Enfin bref, j'ai une question à vous poser :
    Quand l'entreprise va t'elle être vendue ?

  3. Quand l'entreprise va-t-elle respecter les procédures? Information des élus avant la mise en place sauvage d'une stratégie à la petite semaine. Les zurichois sont-ils assez C– pour ne pas s'apercevoir que la direction France déshabille Paul pour habiller Christophe?

  4. Un des commentaires émane de l'un des membres connus de la direction. Pour m'assurer qu'il est authentique et qu'il ne s'agit pas d'une provocation je demande à cette personne de bien vouloir m'envoyer un courriel, depuis sa messagerie professionnelle ou personnelle afin de me confirmer qu'il en est bien l'auteur.
    Merci d'avance
    cfe.cgc.adecco[at]gmail.com

  5. MDR le retail… quand on me demandera mon métier je ne dirais plus que je suis responsable Recrutement BTP mais épicier : je vous mets un peu de secrétaires avec vos maçons ?
    C'est n'importe quoi !! Le BTP c'est un secteur d'activité à part, tous ceux qui en font le diront. Les liens tissés avec les clients et les intérimaires se font dans la durée et dépassent le cadre professionnel. C'est ce qui fait que ça fonctionne ou pas.
    C'est ce qui fait qu'à chaque départ de collaborateur ou fermeture d'agence BTP la confiance se dégrade. Franchement, c'est comme si j'avais construit une maison de mes mains mais qu'on m'obligeait à rendre les clés. dégouté.

  6. Entièrement d'accord avec le post ci-dessus !
    En début d'année, j'ai quitté mon agence crée il y a 10 ans (et quitté Adecco par la même occasion) ; agence qui a toujours été profitable et leader sur le département) et maintenant elle va être dépouillée et sacrifiée sur l'autel d'un soi-disante réorganisation (en fait pour renflouer la PME).
    Moralité, d'ici 2 ans (au mieux) plus de BTP pour Adecco sur ce secteur.
    Ecoeurant et lamentable… tant d'efforts, de sacrifices réduits à néant par des incapables qui n'ont jamais vendu une heure de leur vie, voire jamais mis les pieds dans une agence.
    Putain, on quand même mieux ailleurs, croyez-moi !

  7. A la lecture de tous ces mail, je me dit que P…. on est un sacré réseau BTP, tous animé par la même envie de faire du bon boulot pour nos ptits gars. On devrait peut etre s'organiser au lieu de raler chacun dans notre coin…non?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici