L’année 2014 se terminera donc par une excellente et stupéfiante nouvelle : le retour de la participation aux bénéfices ! A ceux qui jouiraient encore de quelques illusions nous allons hélas les leur ôter tout de suite : il ne s’agit ni d’une largesse de la direction, ni d’un cadeau de Noël inattendu de Zurich mais tout simplement des injonctions du fisc français, ce qui, reconnaissons-le est nettement moins glamour. A trop tirer sur la ficelle, elle en vient à se casser.
Cette excellente nouvelle est le résultat le plus visible du travail de quelques élus du CCE non inféodés à la direction et déterminés à travailler sur les dossiers les plus sensibles de l’entreprise malgré des pressions que nul ne peut soupçonner. C’est le travail collectif d’élus réellement indépendants quelle que soit leur appartenance syndicale (CFE-CGC, UNSA, FO), épaulés par des experts et avocats spécialisés. Bien sûr il se trouvera toujours un syndicat ou l’autre pour vous expliquer que tout ce qui arrive de positif leur est imputable et qu’aucune avancée sociale ne leur est étrangère mais la réalité est toujours plus complexe et forcément collective. Chez nous, d’ailleurs, jamais de campagne ni de rodomontades électoralistes mais un patient travail de communication et d’information tout au long de l’année. Il faut reconnaitre aussi que d’autres élus se sont tenus soigneusement à l’écart de ces dossiers sensibles même si demain ils tenteront benoîtement de brandir l’étendard au premier rang. Cela fait partie du jeu mais la plupart des salariés savent, devraient savoir ou tout au moins ont les moyens de savoir qui les défend réellement.
Ainsi donc, comme l’évoque pudiquement la note de la direction « un réajustement du bénéfice fiscal d’Adecco France pour la période de 2006 à 2010 nous permet de dégager une réserve exceptionnelle de participation qui va ainsi pouvoir être redistribuée« . On sent bien à la lecture de cette note que la direction cache sa joie. Prise la main dans le sac par les services fiscaux pour avoir sur-provisionné et par conséquent minimisé les résultats rentrant dans la base du calcul de participation, elle se voit aujourd’hui contrainte de rendre aux salariés ce qui leur revient. C’est ce que nous dénonçons depuis des années mais il est vrai que bien souvent la justice avance à un train de sénateur… Pour le plus grand bénéfice des salariés la légalité aura finalement le dernier mot et c’est tant mieux et soyez certains que nous ne nous arrêterons pas en chemin et entraverons autant que nous le pourrons le formidable système de prédation mis en œuvre pour rincer le réseau.
Compte tenu de l’importance du sujet, dès lundi, nous reviendrons plus en détail sur cette situation unique et exceptionnelle.

cfe.cgc.adecco@gmail.com 

Prochainement sur ce blogue :
Élections professionnelles chez AGF
Les enjeux de la classification

12 Commentaires

  1. Bravo. Avez vous pensé aux collaborateurs qui ont quitté l'entreprise durant cette periode ou apres lors du P.S.E. ILS DOIVENT EN BENEFICIER EUX AUSSI.
    Merci de clarifier la situation sur votre blog, nous n'avons pas les notes de services à notre disposition.

  2. Vous avez raison, il n'y a aucune bonne ou mauvaise raison pour que les collaborateurs ayant quitté l'entreprise ne bénéficient pas de ce recalcul sur la période de référence.
    La question sera posée dans les instances, je m'y engage.

  3. Maintenant à voir pour récupérer du cice 🙂 et reste les années 2011 à 2013 !! BRAVO POUR VOTRE COMBATIVITE 🙂 NE LACHEZ RIEN 🙂

  4. Un seul mot bravo ! c'est vrai que parfois on doute un peu de l'action des syndicats mais voila un exemple concret de réussite. Continuez à dénoncer les magouilles

  5. Un grand vravo à vous tous !!!
    Effectivement, l'attribution à ceux qui se sont vus débarqués depuis me semblerait de la plus grande justice…

  6. Et il va falloir bien entendu l'attribuer aussi aux TT qui ont travaillé pendant ces périodes…
    Je vous dis pas le bordel, pour calculer et verser la régul !
    En effet, depuis, ce doit être des centaines qui ont changé d'adresse de banque, etc… sans compter que des dizaines d'agences ont été fermées, les archives plus ou moins détruites ou perdues.

    Bien mal acquis ne profite jamais, hein ?

  7. bonjour je suis intérimaire ADECCO LE PORT ile de la Reunion depuis 2001. je n'ai rien perçu au titre de la participation. Pouvez vous m'orienter SVP ?

    avec mes remerciements,

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici